jeudi 14 août 2014

Apocalypsis T.5 : Omega - Eli Essariam

Quatrième de Couverture :
L'Oméga. La fin. L'Apocalypse. Alice, Edo, Maximilian et Elias doivent enfin affronter leur destin, ensemble. Tandis que l'heure du choix approche, les quatre Cavaliers sont pris dans un tourbillon de révélations qui mettra à mal toutes leurs convictions. Que sont les ténèbres, quelle est la lumière ? Ils devront cependant oublier leurs doutes, car leur mission est simple : détruire l'humanité, et n'épargner que 144.000 âmes. En seront-ils capables ?
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Voici enfin la fin de la série. Et la question trouvera peut-être sa réponse : Apocalypse or not ? L'auteur m'avait prévenue : on aime ou on aime pas ! Pour ma part, je suis dans une sorte d'entre deux ^^
Le tome 4 marquait déjà une rupture dans la série par sa forme narrative, là aussi nous avons de l'innovation. Plusieurs narrateurs se succèdent, et pas seulement les Cavaliers.
L'auteur a choisi de laisser le lecteur découvrir à chaque fois qui prenait la parole, ce qui est assez déroutant, même à la fin je ne m'y suis pas habitué.

Grâce à ces multiples points de vue, on se rend compte qu'il y a encore plus de liens entre les personnages que ce que l'on avait pensé en lisant le tome 4. C'est impressionnant que l'auteur ait réussit à relier tout le monde ainsi. On réalise également que les Frères de l'Infini sont partout et qu'ils ont travaillé très tôt au repérage des Cavaliers, mais également de leurs Clairvoyants, ces êtres qui identifieront les 144 000 et qui feront le vrai travail. On comprend en effet que les Cavaliers ne sont que le bras armé de l'Apocalypse. Mais à chaque fois qu'un Clairvoyant meurt, un autre prend sa place, prêt à guider son Cavalier attitré. 

Le choix de l'auteur pour la fin de son histoire est original et osé : on aime ou pas en effet. Si je trouve un peu dommage de pas avoir eu l'idée que j'espérai, je suis surtout perturbée par la suite. A partir du moment où on quitte les quatre Cavaliers enfin réunis, nous avons une sorte d'histoire alternative qui s'écrit. Ce moment est brouillon et n'apporte que peu au final.
En revanche, le choix du Mal comme véritable adversaire, sa forme aussi, je ne m'y attendais pas vraiment et c'est juste génial.

Cette série est vraiment excellente et offre différents niveaux de lecture. On peut aussi bien la lire jeune qu'adulte et on y trouvera son compte, une interprétation différentes, des leçons différentes. L'auteur a traité de sujets difficiles comme l'holocauste, la mort, la sexualité, la différence, l'amour, la famille, etc. et pourtant sans jamais être moralisatrice ou cherchant à imposer franchement son avis personnel. Chacun y trouve son compte et peut réfléchir sur le thème en question. 

Ce fut vraiment une excellente lecture et j'espère la faire découvrir un jour à d'autres, peut-être même à mes enfants. En tout cas je vous la recommande :)


Parlons juste un peu de la couverture. La jaquette blanche tranche avec les autres (noires), marquant la différence et la fin de ce cinquième et dernier tome de la série. Mais il faut souligner tout de même que la couverture est absolument fantastique (voir plus bas). Elle est superbe : dans l'oméga on devine les silhouettes des cavaliers, sans pour autant influer sur l'imagination du lecteur. Superbe.

Bonus : site de l'illustrateur
Infos :
  • Oméga
  • Apocalypsis #5
  • Eli Essariam
  • Matagot - Nouvel Angle (novembre 2012)
  • 295 pages
  • 14.90 €
  • Fiche
  • Commander en ligne
Autres Tomes :
  1. Cavalier Blanc : Alice
  2. Cavalier Rouge : Edo
  3. Cavalier Noir : Maximilian
  4. Cavalier Pâle : Elias
  5. Omega
Autres Avis :

Autres Couvertures :
Challenges :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...