dimanche 10 août 2014

Apocalypsis T.4 : Cavalier Pâle : Elias - Eli Essariam

Quatrième de Couverture :
" Cher Elias, Si tu viens à trouver ces feuillets, c'est que les choses ne se sont pas exactement déroulées comme nous le pensions. Il est important que je consigne quelque part les faits qui te concernent, car la probabilité est grande que ta mémoire soit altérée au moment où tu découvriras ces pages. Ce sont des souvenirs du passé et du présent, mais aussi des souvenirs du futur. Si je te les écris, c'est qu'ils sont essentiels. Ils définissent ton existence et expliquent qui tu es. N'en néglige aucun, ne méprise pas celui qui te paraîtra léger ou insignifiant. "
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Ce tome est le plus particulier les quatre. Il nous présente le dernier Cavalier, le cavalier Pâle. 
Présenté comme une sorte de journal de souvenirs, la forme change radicalement les trois précédents. 
Elias est un Cavalier tout à fait à part. Son pouvoir concerne à la fois le vivant et le Temps. Tout aussi capable de tuer par contact, Elias peut se promener sur le fil du Temps, le suspendre, se démultiplier même. Mais en conséquence, il perd doucement la mémoire. 
C'est pourquoi l'un des Elias laisse un journal à l'attention d'une version plus jeune, différente, afin de l'avertir des dangers qui guettent.

Dans ce tome, nous avons beaucoup d'explications. On comprend de mieux en mieux les liens qui se déroulent entre les quatre Cavaliers et surtout on en apprend plus sur leurs ennemis. Ennemis si puissants et capables d'abattre les Cavaliers. Mais Elias pourrait être leur sauveur. Grâce à son don, grâce à ses notes, il pourrait influencer subtilement le cours des choses pour survivre et sauver ceux qui sont intrinsèquement sa famille.

Elias en lui même est le plus humain des Cavaliers. Pendant parfait d'Alice qui n'arrive pas vraiment à ressentir, Elias se remet constamment en question. Éveillé très tôt à son don et à son destin, cet incapacité à se maîtriser l'a isolé très tôt du monde. Cela a éveillé sa culpabilité, mais aussi sa compassion, sa douceur. On l'aime et on veut le protéger. Edo et Max, pourtant particulièrement cruels et inhumain, en seront le parfait exemple. Personne ne touche Elias.

Ce changement prouve à quel point l'auteur maîtrise son récit et là où elle souhaite l'emmener. Elle prend des risques payant, et le lecteur est constamment charmé.
Un personnage capable à ce point de modifier le Temps et de s'y promener, amenant différentes version de lui-même, toutes autonomes, est difficile à gérer. Il ne faut pas se mélanger les pinceaux et rester précis et compréhensible. 
Eli Essariam réussit parfaitement son coup et le lecteur se laisse facilement happer par l'histoire sans être perdu. 

Un excellent tome que celui-ci. Si je préfère le personnage Max pour sa narration, je ne peux nier à quel point ce tome est de qualité.

Bonus : site de l'illustrateur
Infos :
  • Cavalier Pâle : Elias
  • Apocalypsis #4
  • Eli Essariam
  • Matagot - Nouvel Angle (juin 2012)
  • 263 pages
  • 14.90 € 
  • Fiche
  • Commander en ligne
Autres Tomes :
  1. Cavalier Blanc : Alice
  2. Cavalier Rouge : Edo
  3. Cavalier Noir : Maximilian
  4. Cavalier Pâle : Elias
  5. Omega
Autres Avis :

Autres Couvertures :
Challenges :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...