jeudi 8 juin 2017

La Tapisserie de Fionavar - Guy Gavriel Kay


Quatrième de Couverture :
Notre terre n'est que le pâle reflet d'un monde plus ancien : Fionavar, le grand univers, dans lequel cinq étudiants, Kim, Dave, Jennifer, Paul et Kevin, se retrouvent inopinément projetés. Guidés par le mage Loren Mantel d'Argent, ils vont devoir prendre position dans la guerre éternelle qui oppose les forces de la lumière et celles des ténèbres.
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Cette trilogie est une de mes préférées en fantasy. Elle est assez classique et reprend des éléments que l’on peut associer à de grands classique du genre – Le Seigneur des Anneaux, La Belgariade ou encore le mythe arthurien - tout en conservant une identité originale et une mythologie passionnante.

La Tapisserie de Fionavar c’est l’histoire de cinq jeunes gens qui ont se retrouver propulser dans un monde différent du nôtre. Un monde médiéval où le danger se révélera insidieux et où ils seront tous mis à rude épreuve.

Kim est une jeune étudiante en médecine, elle n’a jamais demandé à devenir une guide pour qui que ce soit. Dave va découvrir que l’on peut s’ouvrir aux autres et y gagner beaucoup. Paul va réapprendre à s’ouvrir un peu plus au monde. Quand à Kevin et Jennifer, ils se révéleront tellement plus que ce que les autres voient d’eux. À eux cinq, ils vont découvrir un nouveau monde, de nouvelles règles.

Les amateurs de fantasy ne pourront que remarquer les ressemblances avec des classiques du genre. Mais ce n’est pas un souci. C’est classique mais efficace. On a des moments tendres, drôles ou passablement horribles – même si l’auteur ne sombre pas dans le pathos gratuit.
C'est l'histoire d'une quête et d'une évolution. Tout les personnages qui seront cité, à un moment où à un autre, vont évolué. Ils vont grandir, mûrir et apprendre. Devenir adulte quelque part. Mais cela va également être une bonne chose pour certains, comme Paul ou Dave. Cet univers si dangereux va les aider à s'accomplir et les aider à trouver un équilibre et une version du bonheur.

Il y a pas mal de personnages secondaires, mais nous ne sommes jamais perdu. L'auteur réussi bien à guider le lecteur sans le laisser dans le flou. J'ai beaucoup aimé ces personnages. Ils sont certes secondaires, mais tous très intéressants. Même le père de la Rose Noire du Cathal ou son intercesseur le sont, même s'ils sont peu visibles. D'ailleurs en parlant d'elle, je me demande bien ce qui lui arrive après la fin du tome 3 !

Du côté de l’objet, c’est une intégrale. On a donc un roman épais au papier très fin. Mais comme cela regroupe trois romans. Il y a quelques coquilles et en début de chaque « tome » il y a un rappel de ce qu’il s’est passé auparavant. Si, comme moi, vous ne vous arrêtez pas à la fin d’un des morceaux, cela fait redondant. En revanche, la liste des personnages va évoluer en fonction de leur évolution propre.


Infos :
  • La Tapisserie de Fionavar
  • Guy Gavriel Kay
  • J'ai Lu (avril 2017)
  • 1 182 pages
  • 17.90 € (version semi-poche intégrale) chaque tome est disponible individuellement au format poche chez cet éditeur
  • Fiche
  • Commander sur Amazon
Autres Couvertures - version intégrale :

Autres Couvertures - version individuelle : 

4 commentaires:

  1. Super trilogie, il n'y a pas à dire, je me souviens avoir pleuré à chaudes larmes à certains moments. J'aimerais bien la relire mais elle m'a tellement marqué que je me souviens de la fin ! Du coup ça serait juste pour le principe, bref on verra xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je me souvenais de tout ^^ Mais bon, j'avoue avoir eu plaisir à la relire, et même qu'elle m'a donné envie de relire la Belgariade ^^

      Supprimer
  2. Imagines-tu les palpitations de mon cœur jusqu'à découvrir ta chronique ? Et de savoir si tu as aimé cette relecture ? Oui, elle aurai pu choir de tes préférences (on ne sait jamais). Je la possède en tomes individuels et je ne pense pas m'offrir l'intégrale : pas pour une question de prix, mais par sentiment. J'ai effectué toutes mes relectures avec, et ils sont résisté à un dégâts des eaux puis à un incendie (oui, ils reviennent de loin)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tout de même ^^

      Moi j'ai les versions de France Loisir que j'adore. Mais ces derniers temps je n'ai pas tellement eu l'opportunité de les relire. La sortie de l'intégrale était une bonne excuse, merci J'ai Lu ^^

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...