samedi 30 juin 2012

Apocalypsis T.1 : Cavalier Blanc : Alice - Eli Esseriam

Quatrième de Couverture :
Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin. Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ? Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?
Note :
♣♣♣
Avis :
Ce roman n'est pas très épais et se lit d'une traite (un peu moins d'une heure). Il reprend le thème de l'apocalypse sous l'angle des quatre cavaliers (Famine, Guerre, Epidémie et Mort). 
Alice est une jeune fille très particulière, surdouée, elle a toujours vu le monde sous le prisme de l'intelligence. Elle ne comprend pas les sentiments et se sent plus adulte que certains. Isolée en cours, elle n'en souffre pas, même si cela pourrait rapidement changer. 
Elle va bientôt découvrir qu'elle peut influencer les gens, et va apprendre durement les conséquences de ses actes. Elle ne mesure pas les conséquences qui peuvent découler de la moindre action et devra payer dans sa chair chaque leçon. 
La fin est particulièrement alléchante, et j'aurai aimé en savoir plus à partir de ce moment là, j'espère qu'on aura des détails avec les autres cavaliers. 
Car chaque cavalier prendra la parole dans un livre. Et le dernier, Omega (repoussé d'un mois) est une surprise pour moi. 

Beaucoup on reproché à Alice son mépris et son insensibilité, mais il est fréquent que les personnes très intelligentes (les savants fous) soient détachés des sensations. Personnellement, j'ai beaucoup de peine pour Alice qui n'arrive pas à faire passer ce qu'elle désire à sa famille, sa mère particulièrement. Alice en bave, mentalement, émotionnellement et physiquement et je m'interroge sur les conséquences. 

Si je n'ai pas adhéré à l'idée d'une entité supérieure qui dirigerait tout (et qui communique avec Alice) j'aime le scénario global de 4 personnes désignées pour sauver 144 000 âmes. Par rapport à cette intrigue, ce premier tome ne sert qu'à expliquer cela et présenter le premier cavalier. On ne progresse pas sur l'intrigue principale.

C'est plutôt sympa et original et je lirai la suite.


Infos :
  • Cavalier Blanc : Alice
  • Apocalypsis #1
  • Eli Esseriam
  • Matagot - Nouvel Angle (octobre 2011)
  • 238 pages
  • 14.90€
  • Acheter le livre sur Amazon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...