mercredi 26 octobre 2016

Harry Potter T.8 : Harry Potter and the Cursed Child - John Tiffany & Jack Thorne (VO)


Quatrième de Couverture VO :
The Eighth Story. Nineteen Years Later.

Based on an original new story by J.K. Rowling, Jack Thorne and John Tiffany, a new play by Jack Thorne, Harry Potter and the Cursed Child is the eighth story in the Harry Potter series and the first official Harry Potter story to be presented on stage. The play will receive its world premiere in London’s West End on July 30, 2016.

It was always difficult being Harry Potter and it isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband and father of three school-age children.

While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places.
Quatrième de Couverture VF :
La huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.
Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. 
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.
D'après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, la nouvelle pièce de théâtre de Jack Thorne, Harry Potter et l'Enfant Maudit est la huitième histoire de la saga Harry Potter et la première histoire de Harry Potter officiellement destinée à la scène. 
La première mondiale de la pièce aura lieu à Londres dans un théâtre du West End le 30 juillet 2016.
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Avec mon retard, je n'ai pas pu vous partager mon avis avant la publication française.
Cette huitième aventure dans l'univers de Harry Potter ne m'a pas vraiment convaincue, mais contrairement à d'autre je n'ai pas déchanté parce que ce n'est pas J.K. Rowling qui a écrit ou parce que c'est une pièce de théâtre.

Je n'ai pas apprécié l'histoire en elle-même, les personnages et leur caractère, l'intrigue. Pourtant, je suis persuadée que la pièce est fantastique (et j'ai eu de très bons échos de la pièce par des gens ayant un avis mitigé sur le livre, cela me conforte dans mon opinion).

On commence l'histoire des années après la fin des aventures de Harry. C'est maintenant au tour de son second fils de prendre la relève.
Alors que l'aîné de la fratrie Potter et la jeune fille, vivent très bien la célébrité de leur père et le poids que cela induit, Albus a du mal.
Il est plein de doutes, hésite et se sent mal. Il a du mal à trouver sa place à l'école, n'est pas aussi doué qu'il le souhaiterait et n'a pas beaucoup d'ami. Son seul ami est le fils de Drago Malfoy qui, comme lui, a du mal à vivre avec la réputation de son père et - pire encore - les rumeurs qui courent sur sa naissance.

Les faits font relativement vite puisqu'on va passer plusieurs années en quelques pages, ce qui est très frustrant au format papier et théâtral. J'aurai aimé plus d'approfondissement, mais on comprend assez bien pourtant les émotions d'Albus et les difficultés de communications qu'il peut avoir avec son père.

Lorsque les deux garçons se lancent dans leur "aventure", on comprend leurs motivations - et on a vu les pères faire pire encore. Pourtant, j'ai eu du mal à rentrer dans leur histoires, leurs pérégrinations. Je n'ai jamais réussi à adhérer. La faute déjà aux caractères des personnages et puis l'intrigue ne m'a pas vraiment convaincu.
Je crois que j'aurai encore préféré qu'on coupe les liens avec le trio d'origine et qu'on prenne d'autres personnages - mais garder Malfoy.

La fin est plus sympathique, mais ce que j'ai préféré c'est encore lorsque Harry réussit à progresser et à communiquer avec son enfant. C'est ce que j'ai préféré de tout le roman : l'évolution de cette relation père-fils.

En bref, moi je n'ai pas spécialement aimé, mais je comprends que d'autre oui, ne serait-ce que pour le plaisir de retourner dans ce monde magique qui a été (pour moi) mon enfance : j'ai découvert Harry à l'âge de 10 ans et j'ai grandit avec lui. Aujourd'hui maman, il y a une petite émotion à continuer cette vie en parallèle avec un héros pareil. 

Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :
Autres Couvertures :
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...