samedi 29 août 2015

Les Salauds Gentilshommes T.3 : La République des Voleurs - Scott Lynch


Quatrième de Couverture :
Après le plus grand casse de leur carrière, Locke et son inséparable complice, Jean, ont réussi à s’échapper. Mais Locke ne s’en est pas tiré indemne : empoisonné, il est mourant. Aucun alchimiste n’est en mesure de l’aider. Alors que le moment fatidique approche, une mystérieuse Mage Esclave lui propose un marché qui le sauvera ou mettra un terme à ses souffrances. Locke hésite, jusqu’à ce que la mage mentionne le nom d’une femme qu’il a connue par le passé. L’amour de sa vie. Sa rivale en matière d’habileté et d’intelligence. Et, s’il accepte cette mission, son plus dangereux adversaire.
À l’approche des élections de la cité des mages, les différentes factions recrutent leurs stratèges. Locke doit faire un choix : affronter ou séduire celle qu’il n’a jamais pu oublier. Leurs vies dépendent peut-être de sa décision…
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Ce troisième opus s'est beaucoup fait attendre. C'est peut-être pour cela que je l'ai trouvé décevant : trop d'attente, trop d'espérance.

L'intrigue reprend bien à la suite du tome 2, Locke est gravement malade et même mourant, malgré les efforts de Jean pour trouver un remède. C'est alors que, surgit de nul part, une Mage-Esclave, ces êtres que Locke et Jean haïssent cordialement, leur propose un marché difficile à refuser : ils acceptent d'être les champions de son parti politique et en échange elle sauve la vie de Locke.
Un piège, un marché de dupe, mais les deux compères n'ont pas vraiment le luxe de refuser.
Mais dans cette compétition, l'autre parti n'a pas choisi n'importe qui comme champion : Sabetha, la kryptonite de Locke, cette être qu'il a toujours aimé, jamais oublié.

Jean et Locke vont devoir faire gagner leur parti en faisant appel à toutes leurs ruses et tous leurs coups fourrés, en sachant que Sabetha les connaît également, ils ont été élevés ensemble.
Dans ce jeu du chat et de la souris, Locke doit aussi prendre des décisions plus personnelles : renouer, tenter de recréer des liens distendus ou abandonner celle qui représente LA femme ?

Entre ses petites guéguerre, l'auteur nous offre un gros retour sur le passé de Locke. Tout d'abord son enfance, puis petit à petit quelques mots de son adoptions par les Salauds et enfin l'une des missions qui a fait appel à tous les salauds (et donnera son titre au roman). Le fil rouge de ces flash-back étant bien sûr Sabetha. La première fois qu'il l'a vu, ses premières mission et enfin leur rapprochement.

Ce qui est dommage, c'est qu'à vouloir traiter tout ça, l'auteur se perd un peu. C'est toujours très plaisant à lire, l'auteur sachant écrire il n'y a aucun doute, mais on ne retrouve pas la complexité des débuts. Cette gymnastique de l'esprit qu'on trouvait à dénouer les fils d'une arnaque incroyable. Ici on est dans de petits affrontements mesquins et plutôt linéaires.
Sabetha, qui est présenté comme L'Adversaire, LA femme, n'est au final que l'un d'eux.

De plus, la révélation finale, toute la fin du roman en fait, arrive un peu de nul part. Un retournement de situation dont on se demande "pourquoi ?". Bien sur, c'est surement utile pour le tome à venir, mais c'est étrange pour clôturer ce roman.
Quant à l'épilogue, il semble promettre moins d'arnaque et plus d'affrontement. La série a clairement pris un virage ici.

Infos :
Autres Tomes :
  1. Les Mensonges de Locke Lamora
  2. Des Horizons Rouge Sang
  3. La République des Voleurs
  4. The Thorn of Emberlain (2016)
  5. The Ministry of Necessity (à paraître)
  6. The Mage and the Master Spy (à paraître)
  7. Inherit the Night (à paraître)
Autres Avis :

Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...