jeudi 7 mars 2019

Anita Blake T.26 : Serpentine - Laurell K. Hamilton



Quatrième de Couverture :
Une aventure d’Anita Blake, tueuse de vampires

La Floride est l’endroit rêvé pour le mariage d’Edward, marshal fédéral et meilleur ami d’Anita. C’est également pour elle et ses amoureux Micah et Nathaniel l’occasion de profiter de vacances bien méritées. Mais ce paradis tropical recèle aussi une nouvelle forme de lycanthropie, une malédiction qui accable une famille depuis plusieurs générations, réduisant le corps humain à une masse grouillante de serpents...

Lorsqu’une dispute éclate parmi les invités du mariage et que plusieurs femmes disparaissent de l’hôtel, les amis et amants d’Anita figurent parmi les suspects principaux. Une force mystérieuse est à l’œuvre, réduisant tous ses alliés à l’impuissance. Pour assurer leur survie, Anita est prête à tout, même à accepter une aide qui risque de s’avérer mortelle, et dont le prix à payer risque d’être bien plus lourd que prévu...
Note :
♣♣♣
Avis :
Bon nous sommes à présent au tome 26 de la saga. On sait tout ce qu'il y a à savoir sur chacun des personnages, principaux ou secondaires. Je ne m'attends (presque) plus à retrouver des livres avec de l'action comme on pouvait en retrouver au début.
Je ne dit pas que c'était parfait, mais que c'était très différent.

Et pourtant, je lis chaque nouveau livre de la série. Je m'attends toujours à un renversement, c'est une série que je connais depuis longtemps et avec laquelle j'ai un attachement et un historique particulier. Et puis, si je suis honnête, l'auteur a des bonnes idées de scénarios dans son univers, je lui reproche de ne pas l'exploiter.

Mais là, c'est la première fois que je suis déçue à ce point.
L'introduction parle effectivement de la famille maudite... mais n'en attendez pas plus avant les derniers 20%.
On va avoir droit à des chapitres et des chapitres sans intérêt. Certes l'auteur s'est (un peu) calmée sur les scènes érotiques, mais là ce n'est que palabres et répétitions. Répétitions des tomes précédents ou de ce qui a été dit deux pages plus tôt.
Les descriptions physiques à n'en plus finir, les états d'âmes des uns et des autres... c'est étouffant.
Mais surtout, on s'ennuie !!!

La seule action ce sont les dramas autour du mariage d'Edward. Je ne comprend pas pourquoi l'auteur a choisi cette direction. Outre beaucoup de non dits l'auteur a viré carrément misogyne. A l'exception d'Anita, toutes les filles de l'histoires sont hystériques d'une manière ou d'une autre. c'est insupportable.
Le mariage n'est que sorte de mascarade où tant la mariée que son témoin sont totalement timbrées et imbuvables. Alors oui on retrouve Edward, Bernardo et Olaf mais franchement si c'était pour ça, il aurait mieux valu s'abstenir...

Au final, d'un coup, on va retrouver de l'action et se rabattre sur "l'intrigue" du début qui, tout aussi soudainement, va justifier une partie des dramas du mariage. Sorti de nul part, tout va se connecter et devoir être réglé.
Alors oui, l'auteur ne règle pas ça grâce au sexe et Anita n'a pas un nouvel amant dans son harem. On repart sur un schéma plutôt orienté sur la violence mais c'est très confus et à nouveau décevant.

Au final, absolument rien ne m'a plus dans ce tome et c'est une première.

Infos :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...