lundi 13 novembre 2017

Le Premier Miracle - Gilles Legardinier



Quatrième de Couverture :
Un duo chic.
Une enquête choc.
Karen Holt est agent d'un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus trop où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d'objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d'un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d'étranges circonstances, elle n'a pas d'autre choix que de recruter Ben, quitte à l'obliger... Ce qu'ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu'ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu'ils vont affronter peut facilement les détruire...
Note :
♣♣♣
Avis :
Je connais l'auteur par ses premiers romans publiés, plus dans le registre humoristique que d'enquête. Pourtant, en lisant son petit mot à la fin, il nous explique que cette histoire lui trotte dans la tête depuis très très longtemps.
Publier d'autres histoires lui a permis de travailler son écriture, d'affiner son style. Même quand on a une bonne fan-base, c'était un risque de changer de registre. En effet, ici on est plus dans le style thriller ésotérique (Da Vinci Code, les livres de Giaccometti & Ravenne, ou encore Loevenbruck).

On suit une paire qui n'est pas sans rappeler celle qui apparaît dans les romans de Dan Brown. On a l'intellectuel qui est plus à son aise dans les bibliothèque et la jeune femme plus dégourdie. Ici, bien plus car Karen est un "agent spécial".

Ensemble, ils vont mener l'enquête pour trouver ce qui peut lier des crimes aussi variés que les vols d'objets précieux qui ont lieux aux quatre coins du globe.
Petit à petit, un schéma se dessine. Il semblerait qu'une organisation, très bien financée et très bien organisée, souhaite se lancer sur les traces d'un "Miracle". Un événement extraordinaire qui a eu lieu il y a plusieurs millénaire et qui a eu une influence sur des civilisations aussi éloignées que peuvent l'être la civilisation égyptienne ou chinoise (entre autre).

Ce qui m'a le plus plu ici, ce sont les personnages. Les caractères un peu joueurs, les petites piques, tout cela me plait beaucoup. Bien plus que l'enquête qui m'a semblé, je dois l'avouer, un peu convenu. J'ai surement trop lu les livres cités plus haut, et ma formation scientifique m'a fait soupçonné très tôt dans le livre les révélations de fin (excepté le point "godwin")...
En effet, ici le point fort du roman ce sont les personnages et leurs interactions. Je devrais même préciser, les personnages principaux. Les personnages secondaires sont intéressants, mais un peu effacés par rapport à Karen et Ben. 

La fin, pas la toute fin, mais les révélations sur "l'organisation" derrière tous les vols, m'a un peu laissée perplexe. Je ne suis pas convaincue, mais je n'arrive pas à déterminer si je suis déçue ou non.
En effet, j'ai trouvé cela un peu tiré par les cheveux, mais l'auteur joue sur cette notion d'uchronie.


Au final, c'est un roman que j'ai pris plaisir à lire, avec un duo vraiment plaisant. L'intrigue policière me laisse un peu sur ma faim, mais au fond comme toutes les intrigues de ce genre.
La qualité de ce roman repose vraiment à mon goût sur la capacité de l'auteur à jouer sur l'humour et à rendre vivant et "proche" les événements que l'on lit.
Bref, un bel essai dans un autre registre de la part de l'auteur.

Infos :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...