mardi 7 novembre 2017

Interférences - Connie Willis



Quatrième de Couverture :
Dans un futur pas si lointain, une intervention chirurgicale a été mise au point pour améliorer l’empathie dans le couple. Tous les amoureux en rêvent. Briddey Flannigan se réjouit quand Trent, son petit ami, lui propose cette opération avant leurs fiançailles : leur lien émotionnel s’en trouvera renforcé et la communication n’aura plus de secrets pour eux. Mais les choses ne se déroulent pas tout à fait comme prévu : bien malgré elle, Briddey se retrouve connectée à quelqu’un d’autre.

C’est plus qu’elle n’en peut supporter, surtout avec le stress déjà engendré par une famille obsédée par la communication, de jour comme de nuit. Mais ce n’est qu’un début. Alors que la situation empire, Briddey commence à prendre conscience des inconvénients d’un excès d’informations. Elle comprend alors que l’amour – et la communication – s’avèrent bien plus complexes qu’elle ne l’imaginait...
Note :
♣♣♣
Avis :
Voici un roman un peu particulier.
Je ne suis pas très friande de science-fiction, j'en lis extrêmement peu. Par conséquent mon avis est tenté par cette "expérience", ou manque d'expérience.

Dans ce roman, il y a une légère modification de notre quotidien : une opération chirurgicale permet aux deux membres d'un couple de ressentir les émotions de l'autres. Uniquement les émotions, pas de télépathie mais de l'empathie ciblée plutôt.

L'héroïne est une jeune femme moderne qui travaille dans une société de téléphonie - une petite boîte qui tente de concurrencer Apple (citer dans le texte). En couple avec l'un des cadres de sa boîte, son compagnon lui propose "l'opération".
Mais les choses dérapent rapidement. Briddey se retrouve "brancher" sur les pensées des autres et elle apprend que trop d'informations ne fait pas le bonheur.

J'ai compris ce texte comme une critique de notre mode de vie moderne. Particulièrement notre "hyper-connectivité". Briddey travaille dans une société qui veut connecter les gens via leur smartphone. Les choses sont même poussées au point de brancher les cerveaux des gens sur les émotions de leur partenaire.
L'auteur dénonce cela à travers les déboires de Briddey mais également à travers son style. Elle a choisit une écriture très nerveuse, qui nous donne vraiment la sensation d'être bombardée d'informations.
En lisant le roman, principalement au début, je me suis senti submergée, ce qui était sans nul doute le but de l'auteur.

A partir des déboires de Briddey, j'ai trouvé que le roman se perdait un peu. L'auteur brode sur les excès de la communication mais en se centrant exclusivement sur la jeune femme. D'abord "branchée" à une seule personne, Briddey ne tarde pas à entendre les pensées parasites des personnes autour d'elle. Incapable de contrôler ce phénomène, la jeune femme va vite réaliser l'enfer que cela représente. Briddey compare cela à une personne qui est bombardé de flash d'appareils photos et de questions, comme un people harcelé par des journalistes.
L'idée est plutôt originale et pas mal, mais je n'ai pas adhéré à la forme. J'ai d'abord été surchargée d'informations avant d'être lassée par les explications de l'auteur.
Son intrigue n'est pas trop mal mais l'auteur ne gère pas bien son rythme.

Pourtant c'est un roman vraiment intéressant, qui a le mérite de pousser à la réflexion. On finit par se dire qu'effectivement, autour de nous on voit que les gens sont de plus en plus le nez dans leur téléphone et prennent de moins en moins le temps de discuter. Elle a choisi de forcer le trait pour illustrer son propos, et c'est une bonne idée, mais à mon sens la gestion du rythme dessert profondément le roman.

En bref, c'est un roman qui a de bonnes idées et une approche intéressante, mais qui a pour principal intérêt de pousser à la réflexion, car en dehors de cela, les changements de rythme ont fait chuter mon intérêt.


Infos :

1 commentaire:

  1. J'étais intriguée en lisant le titre de ce nouvel écrit de Connie Willis. Mais clairement, au vu des points que tu soulèves, il risque de ne pas me plaire. Au moins, j'ai maintenant un avis a priori ;)

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...