vendredi 19 février 2016

Assassini T.1 : Lame Damnée - Jon C. Grimwood


Quatrième de Couverture :
1407. Venise est à son apogée. Le duc Marco est aux commandes... en théorie. Comme il est niais, son oncle et sa tante gouvernent à sa place. Ils règnent sur les mers, dictent les lois et semblent tout-puissants. En réalité, ils craignent les assassins meilleurs que les leurs. Une nuit, tout bascule.
La cousine du duc, qui devait être mariée de force, est enlevée par des pirates mamelouks. La guerre est inévitable. Au même moment, Atilo, l'assassin en chef de Marco, tranche la gorge de sa dernière victime. Il s'apprête à rebrousser chemin lorsqu'il aperçoit un garçon penché sur le mourant, en train de boire sa plaie. La vitesse à laquelle il esquive un poignard et escalade un mur stupéfie Atilo.
Le maître assassin sait qu'il doit à tout prix trouver le garçon. Non pour le tuer, mais pour en faire son apprenti...
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Voici un roman qui était présenté comme un croisement entre Assassin's Creed et Les Chroniques des Vampires d'Anne Rice. Je peux comprendre les références.
En effet, la description de Venise ainsi que l'histoire des Assassini d'Atilo n'est pas sans rappeler l'un des opus de la célèbre licence. De même, Tycho qui se réveille dans une ville inconnue et sans connaissance de sa nature, contraint d'apprendre par lui même, rappelle un peu Lestat. Les ressemblances s'arrêtent là ! Si je devais faire une comparaison, j'irai plutôt chercher du côté de Brent Weeks et de sa série L'Ange de la Nuit. Un maître assassin, son apprenti, une ville corrompue et des ruelles sombres et malfamée, une politique complexe, traître et qui entraîne le duo...on retrouve tous ces éléments dans les deux trilogie !

Le début du récit un peu long à se mettre en place. L'auteur nous promène dans la cité, nous fait rencontrer plusieurs personnages...mais l'histoire met un certain temps avant de se mettre vraiment en place. Pour vous donner une idée, l'événement décrit dans la quatrième de couverture n'arrive pas avant la moitié du récit (environ). En conséquence, on se disperse. On a du mal à tout relier et l'intrigue est un peu du même tonneau. Toute la première partie n'est qu'une gigantesque introduction : à l'histoire, à la série mais également à la politique vénitienne.
Venise justement n'a, à mon grand regret, qu'un second rôle ici. C'est une scène de théâtre, mais la Cité des Doges n'a pas grand chose de plus. Comme on passe beaucoup de temps de nuit et dans des ruelles crasseuses, difficile également d'en percevoir la magnificence et la puissance.

Pourtant, il y a de très bonnes idées et une maîtrise indéniable. L'auteur pose des intrigues politiques complexes, qui s'étale sur plusieurs pays et même sur plusieurs années. En revanche, il semble avoir un peu de mal à gérer sa trame temporel. Il est pas exemple évoqué qu'il faille un mois pour envoyer un message et recevoir une réponse, mais on ressent pas ce passage du temps. Et cela se ressent également dans la mise en page : on peut parfois sauter plusieurs mois sans qu'il n'y ait de changement notable dans la mise en page, c'est très déstabilisant.

Le personnage de Tycho est trop mystérieux, même avec les explications finales, pour être véritablement intéressants. Les événements se déroulent autour de lui, mais il n'en ait pas le catalyseur. Il se trouve être un témoin de second plan qui finit par se retrouver mêler à des complots qui le dépasse. Néanmoins, la fin du roman semble lui donner plus de poids et en fera surement un personnage plus conséquent par la suite.

Au final, malgré une intrigue un peu trop dispersée à mon goût, c'est une histoire relativement originale qui nous est ici proposée. On y trouve des trahisons (plus ou moins sanglantes), des combats, de la politique et de l'amour, le tout saupoudré d'un peu de mystères et de mysticisme. Intriguant n'est-ce pas ?
Ah au fait, contrairement à d'habitude, pas de cliffhanger à la fin, l'histoire du tome 1 est bien close et le tome 2 embrayera sur d'autres choses, même s'il y aura des conséquences à n'en pas douter.


Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :

Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...