mardi 23 juin 2015

La Confrérie de la Dague Noire T.12 : L'Amant Souverain - J.R. Ward

Quatrième de Couverture :
LONGUE VIE AU ROI...
Après avoir délaissé le trône pendant des siècles, Kolher, fils de Kolher, a enfin accepté la charge de son père. Mais la couronne pèse lourd sur son front. Et tandis que la guerre fait rage et que ses ennemis se rapprochent, il va devoir se montrer impitoyable. Car Beth, sa chère compagne, désire un enfant. Une volonté qui va tous les mettre en danger et réveiller les fantômes du passé. L’amour véritable peut-il encore l’emporter ?
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
L'auteur s'éloigne de plus en plus du modèle 1 livre=1 couple. Ici pas de nouveaux couples, mais on revient sur Kholer et Beth. Nous verrons également plus les Ombres - mis en avant dans le prochain tome - et également Xcor et son élue. Pour les autres, ils ne font que graviter autour de ces personnages, servant l'histoire mais n'ayant par pour but d'être visible. Donc si vous attendez le couple du tome précédent, ne rêvez pas, ils n'ont droit qu'à une ou deux lignes.

On va avoir droit à quelques flash-back portant sur le père de Kholer, ce qui révèle au lecteur que même si ce Roi était aimé de son peuple et qu'on reproche souvent à Kholer de ne pas assez prendre exemple sur lui, il en a aussi bavé. La Glymera est une plaie !
Nous aurons donc pas mal de politique, même si je trouve que pour un thème central, l'auteur l'évite un peu. Elle en parle, c'est source de bien des maux, mais ce n'est pas assez mis en avant à mon goût.
On aura en revanche droit aux pensées de Kholer...

Sinon, du côté des vies personnelles, c'est le bordel chez tout le monde. Les Ombres sont rattrapées par leur passé, mais qu'ils ne se montrent pas aussi "inaccessible" que dans les premiers tomes me déçoit un peu : ils deviennent comme les autres mâles de la maison.
Les Élues manquent cruellement de personnalité et ne réussissent pas du tout à tenir tête aux gaillards de la Confrérie (ou autre). L'auteur ne leur donne du pouvoir qu'à travers leur innocence et leur virginité, ça tourne un peu en rond ! Au moins les premières héroïnes féminines étaient bad-ass.

Voilà, au final c'est un tome plus "politique" que romance, même si l'auteur avance un peu sur deux trois histoires (dont deux qui se construiront dans les tomes à venir je pense).
Clairement pas le meilleur de la série mais bon.

Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :

Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...