dimanche 9 novembre 2014

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère...et retrouvé l'amour - Scott G. Browne


Quatrième de Couverture :
Il n'est jamais agréable de se réveiller sur le sol de la cuisine, baignant dans une mare de glace à la fraise fondue et entouré de plusieurs bouteilles de vin... vides, évidemment. Le trou noir dans mes souvenirs n'est pas, non plus, quelque chose de très réjouissant. Qu'ai-je bien pu faire pour en arriver là ? Et pourquoi ai-je vidé le congélateur de son contenu ? Le mieux est encore d'aller voir par moi-même... Après vérification, c'est finalement assez logique : pour y ranger les corps de mes parents. Bien... Il va falloir que je me remémore deux ou trois choses, mais par où commencer? Peut-être par la façon dont je suis devenu un zombie ?
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Je lis assez peu d'histoires de zombies, déjà parce que je suis une grande flipette, et ensuite parce que je trouve que c'est un sujet dangereux qui peut vite tourner à la farce. Pourtant, les éditions Folio m'ont mise en confiance et j'ai lu ce roman (une fois n'est pas coutume).

Déjà, j'ai adoré le côté ultra-banal des zombies. En effet, dans ce roman les zombies sont connus comme le loup blanc et se mêlent à la population depuis des décennies. Du coup, la société les connait et c'est le lecteur qui est désarçonné. Alors que le monde connait les zombies, les craints et les étudient, c'est au lecteur de s'adapter et de comprendre ce nouveau monde.

Andy était une personne comme les autres : marié, une femme et un enfant. Pourtant un accident de voiture va tout changer. Réduit à être considéré comme moins qu'un animal, et dépendant uniquement du bon vouloir de ses parents. Entre un père qui le rejette violemment et une mère pleine de bonne volonté mais qui refuse de le toucher, Andy est seul. Son groupe de soutient n'est même pas une aide...Pourtant, petit à petit, Andy va sortir de sa coquille, va vouloir faire bouger les choses.

Parce que toutes les révolutions commencent par un petit rien, Andy va changer la face du monde. Mine de rien, ce roman de zombies pose la question de la ségrégation, de la peur de l'autre et de ce qui est différent. Pourquoi les zombies sont-ils ainsi rejeter, comment réagirions-nous dans leur situation ?

Andy va bel et bien retrouver l'amour, mais j'avoue que cette partie, si elle fait germer en Andy des idées et une volonté de se battre, m'a un peu déçue. En effet, l'auteur utilise une ficelle qui m'agace un peu, et va s'en sortir avec une pirouette. Pourtant je m'interroge : et si le "bun" avait cuit jusqu'au bout (oui oui c'est une référence à Charley Davidson, j'assume), que ce serait-il passé ? Tant de questions ^^

Bref, une histoire originale, grinçante et qui, mine de rien, interroge sur la ségrégation que la nature humaine semble opposé à tout ce qui est "étranger". Bref, un bon petit livre ! (Note : je n'ai pas trouvé ce livre aussi drôle que d'autres, pourtant il y a quelques tournures de phrases intéressantes. Mais cela ne me semble pas être un ingrédient indispensable pour que l'histoire tourne rond.)

Infos :
Autres Tomes :
n/a
Autres Avis :

Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...