vendredi 1 novembre 2019

[Melting Pot] #4 - Des cases et des bulles (4)

Astérix T.37 : Astérix et la Transitalique

Nouvel album sous la plume du nouveau duo de parents du gaulois moustachu.
Tout d'abord, je trouve un peu dommage que leurs noms soient aussi petits sur la couverture. OK ils ne les ont pas créé, mais tout de même.
Ensuite, mettre Astérix autant en avant alors que c'est Obélix qui participe... c'est bête mais j'aurai préféré un titre plus neutre comme "la Transitalique".
Bref, côté dessin je n'ai rien à redire de particulier, Didier Conrad a bien réussi à s'approprier l'univers. Et malgré de légères variations ici et là, on retrouve aisément l'univers si cher à notre enfance. Les couleurs sont également adaptées.
Passons maintenant au scénario. J'ai bien sur pensé au "Tour de Gaule" pour l'aspect voyage avec étapes. Toutefois, je me suis ennuyée. J'ai été déçu de cet opus qui n'aura pas réussi à me séduire, je n'ai pas adhéré aux petites blagues et les références contemporaines sont trop grossières et maladroites pour moi. Le précédent, bien que plus fourni à ce niveau, était plus subtil je trouve.
En bref, une petite déception pour ma part.


Les Petits Mythos T.1 : Foudre à gratter

J'adore la mythologie, c'est pourquoi j'ai emprunté cette BD à la bibliothèque. 
Pour être tout à fait honnête, c'est le genre d'album que j'emprunterai volontiers mais pas que j'achèterai pour moi-même. 
Je passe un bon moment, je souris, je savoure une lecture légère et plutôt distrayante, mais ça manque un peu de consistance pour mon goût. 
C'est un ensemble de gag, parfois un peu faciles. C'est donc tout à fait adapté pour rire, se détendre, mais sans plus. 
Pour le contexte, on découvre les personnages de la mythologie grecque avant qu'ils ne deviennent des monstres, des dieux ou des héros. C'est amusant de voir leurs interactions en tant qu'enfants/ado. Bien qu'on soit loin d'une pseudo-réalité historique (on parle tout de même de mythologie), on s'amuse et je n'en demande pas plus à cette BD que j'emprunte très volontiers.


Les Petits Mythos T.2 : Le Grand Icare

Dans ce second tome ont poursuit les gags, mais en introduisant ici Icare qui cherche désespérément à voler. Toujours distrayant.


L'agent 212 T.4 : Voie sans Issue

J'ai découvert l'agent 212 il y a des années, quand j'était petite fille et que ma mère m'offrait les "Spirou" de vacances. J'ai beaucoup aimé découvrir les aventures loufoque de ce policier pas comme les autres. 
C'est la première fois que je lis un album complet de lui. 
Dans ce tome 4, il y a une grande histoire qui prend environ la moitié de l'album. Cela m'a paru étrange car je ne connaissais le personnage qu'à travers des strips d'une page. 
Mais j'ai retrouvé avec plaisir cet agent à nul autre pareil.





La Cantoche T.1 : Premier service

J'ai découvert Nob pour sa série Dad mais j'étais très curieuse de découvrir ses autres travaux.
Je suis tombée sur le premier tome de La Cantoche à la médiathèque et j'ai sauté dessus. 
J'ai découvert avec bonheur des petits strips, de quelques cases seulement, mais délicieux !

On retrouve sans hésitation la patte de l'illustrateur, ses choix de couleurs et de traits, et cela sert parfaitement le scénario. 
Les enfants connaissent la cantine, même ceux qui mangent à la maison. La cantine est un lieu incontournable de
l'école, et quand on y est pas, on y pense quand même ! 

La Cantoche T.2 : Les goûts et les couleurs

Avec un chef cuistot (qui ressemble à s'y méprendre à Dad) qui semble avoir une passion pour les épinards mais pas grand talent pour la partager, les élèves découvrent les joies de la nutrition. 
Entre bataille de nourriture, maladresse, échange, partage, comparaison, souvenirs et autres, on plonge avec bonheur dans cette univers chaleureux et plein de rires. 

N'hésitant pas à aborder les petits désagréments (comme les rots en plein cours) et la passion des élèves pour les frites et la pizza, l'auteur nous offre une petite bouffée d'oxygène. 


La Cantoche T.3 : A consommer sans modération

Une petite série de BD qui plaira à la fois aux petits (à partir de 7 ans environ) mais également aux plus grandx. 

Cette BD est également la preuve qu'on peut faire une BD à destination des plus jeunes sans les prendre pour des idiots.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...