jeudi 26 janvier 2017

Miss Dumplin - Julie Murphy



Quatrième de Couverture :
Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d'être super slim pour s'assumer. Jusqu'au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l'aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles.

Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit... s'inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu'elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Il me dit que je suis belle.
Je me dis que je suis grosse.
Et si j'étais les deux en même temps ?
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Voici un livre qui m'avais beaucoup intrigué lorsque l'éditeur en avait parlé au Salon de Montreuil... mais j'ai tardé à le lire. J'ai fini par me décider il y a quelques temps en me disant, allez on y va !
Grand bien m'en a pris ! Même si j'ai quelques bémols, j'ai trouvé que, globalement, c'était une histoire vraiment agréable, qui changeait un peu, et à mettre entre toutes les mains !

Willowdean, Will, est grosse. Elle le sait, elle n'a pas besoin qu'on lui répète, elle ne veut pas changer et trouve que sa vie est très bien comme ça ! Elle ne passe pas vraiment ses journées à manger, ne se cherche ni excuses ni moyens de changer. Elle est comme elle est et basta. Sa tante adorée était obèse - et en est morte - donc (comme le disait la chère tatie) elle sait très bien ce qu'elle risque si elle "continue". Mais sa mère ne l'entend pas ainsi !
Constamment, elle cherche à lui faire faire un régime, de l'exercice, etc. Ce n'est même pas par méchanceté ou par honte. J'ai eu la sensation que la mère faisait un transfert. A une époque elle a été élue reine de beauté, mais depuis, depuis sa grossesse en fait, sa vie est triste. Et j'ai eu la sensation qu'elle voulait revivre une jeunesse idéalisée à travers sa fille qui, malheureusement, ne lui en donne pas l'occasion.
Pour preuve, elle l'appelle Dumplin constamment et si Will ne s'en formalise pas, j'avoue que j'ai été... dérangée. Même avec mes rondeurs que j'assume, si ma mère m'avait appelée bouboule toute ma vie j'aurai tapé du poing sur la table ! Mais ici, c'est un surnom affectueux et non un jugement de valeur... la mère oscille entre acceptation et volonté de modifier le corps de sa fille. Heureusement que Will est équilibrée !

Will a une meilleure amie (mince, jolie etc.) et traverse sa scolarité de manière plutôt classique. Elle vit sa vie comme elle l'entend et ça lui convient. Mais un été, elle finit par embrasser un garçon. Cela ne lui était jamais arrivé. Mais ce garçon est à tomber et Will ne sait plus où elle en est. Elle prend soudain conscience de son corps et a du mal à croire que Bo l'aime pour ce qu'elle est et ne cherche pas à se moquer d'elle d'une manière ou d'une autre.
Elle n'ose pas se confier à sa meilleure amie, sa tante est morte et sa mère n'est pas franchement une aide ! Seule, elle va essayer de comprendre ce qu'il lui arrive et cumuler les erreurs.

Elle décidera alors de s'inscrire au concours de beauté : pour prouver à tout le monde qu'on peut être grosse et bien dans sa peau. Mais elle va apprendre plus qu'elle n'apprendra aux gens. Elle découvrira que dans ce genre de concours, même les filles en apparence "parfaites" souffrent. Soutenue par d'autres filles souffrant de commentaires sur leurs physiques, Will va se lancer dans une aventure surprenante et à la morale adorable.

Côté bémols je voudrais revenir sur deux trois points. Déjà la mère. Même si comme je l'ai dit plus haut j'ai "compris" les raisons etc. je n'aime pas cela. Un parent devrait soutenir son enfant et non être désobligeant. Qu'elle ne sache pas comment communiquer avec sa fille et lui expliquer pourquoi elle fait cela, ou voudrait qu'elle change, je peux l'admettre. Mais on n'appelle pas sa fille bouboule ! C'est méchant tout simplement ! Qu'entre meilleurs amis cela arrive admettons, mais de la part d'un parent - surtout un qui aime Will sincèrement - cela m'a dérangée.
Enfin la découverte de l'amour par Will.

La jeune fille va se retrouver seule, incapable de demander conseil à qui que ce soit (même aux superbe travestis qu'elle va rencontrer et que j'ai adoré !). Du coup elle fait des gaffes. C'est normal ! C'est une adolescente et ce sont ces erreurs qui nous forment notre personnalité. On apprend comme cela. Mais je trouve qu'elle va traiter vraiment mal ce pauvre Mitch. Cela se transforme en triangle (argh) et je pense qu'elle traite vraiment mal ce pauvre garçon qui aurait pu être un super ami avec un peu plus de clarté dès le départ. Ou à un moment en tout cas.

Bref, malgré quelques points qui me gêne, cela reste une belle histoire, très mignonne et avec laquelle j'ai passé un très bon moment.
Je vous la recommande !

Infos :
Autres Couvertures :
Challenge(s) :

2 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé, j'ai trouvé que c'était un livre très positif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans l'ensemble oui, et j'aime bien que le traitement ne soit pas aussi prévisible que ne le laisse entendre le thème...
      Même si je me répète, la maman m'a un peu "choquée"

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...