mardi 1 novembre 2016

the Ones T.1 : The Ones - Daniel Sweren-Becker


Quatrième de Couverture :
Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son petit ami, James, et elle font partie du 1% de chanceux sélectionnés à la naissance par le gouvernement pour être modifiés génétiquement. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs... Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où elle pourrait se battre....
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Ce roman a, semble-t-il, pas mal divisé, mais pour ma part j’ai adoré.

Commençons par l’histoire. Le gouvernement a lancé un programme test : manipuler génétiquement des embryons pour les rendre meilleurs. Moins sujet aux problèmes de santé et potentiellement meilleur dans ce qu’ils entreprennent. Ces enfants ont grandis, et certains sont des adolescents et des jeunes adultes, mais ils représentent tout de même 1% de la population : les Ones.

Quand la population a commencé à protester, le programme a été abandonné, mais ces enfants sont toujours là, et ils grandissent comme les autres, parmi les normaux. Jusqu’au jour où tout bascule. Lentement, l’opinion publique se retourne contre ces personnes « favorisées » et les choses commencent à déraper.

On va suivre Cody et James, deux jeunes Ones à qui tout semble sourire : ils sont tellement parfaits que personne ne s’étonne de les voir ensemble. Mais quand le pays commence à perdre la raison, leurs réactions vont différer : elle va s’engager avec un groupe de rebelles tandis que lui veut encore croire que le gouvernement protégera tout débordement.

Ce que j’ai aimé, c’est vraiment l’univers et ce que l’auteur sous-tend comme idées. On en vient à se poser des questions, des questions beaucoup trop réalistes et actuelles malheureusement. On voit comment, assez lentement et plutôt insidieusement, les choses peuvent basculer. Il est effrayant de réaliser à quel point il est facile d’en arriver à de telles extrémités. Des gens parfaitement ordinaires, des proches, qui du jour au lendemain changent d’opinion et de comportement. Comment des administrations peuvent se retourner contre ceux qu’elles sont censés protéger.

En plus de tous ces éléments, déjà glaçants, il y a aussi les réactions des personnages. Que faire ? Comment réagir ? Se battre, au risque de se retrouver avec des gens naïfs voir des apprentis terroristes ? Ou ne rien faire et espérer que tout se passe bien ? Courber le dos et encaisser ou tenter de faire bouger les choses ?

A travers le prisme d’une situation inventée – la manipulation génétique d’embryons et que cela soit connu publiquement – l’auteur nous montre à quel point les dérives du système peuvent être rapides ! A quel point le grand public peut perdre la raison. Cela n’est pas sans rappeler non plus les erreurs du passé et en lisant se livre, on réalise à quel point il est facile de répéter ces erreurs.

Mais au-delà de cet aspect, relativement philosophique et intéressant à étudier – qui pousse à réfléchir – il y a aussi la manière dont les choses sont mises en place. Ce que j’ai trouvé un peu faible dans ce roman, ce sont les personnages et leurs caractères. Les dialogues en particuliers sont un peu faibles et semblent « faux » à côté de la profondeur de l’univers.

Mais très honnêtement, même si je reconnais que ces dialogues et comportements sont le point faible du roman, il n’en reste pas moins que j’ai vraiment aimé ce roman. Il fait réfléchir et est accessible au plus grand nombre. C’est un livre très fort, un peu perturbant c’est vrai, mais que j’ai apprécié et j’ai hâte de lire la suite.

English Review :
It was a very disturbing reading. With just a little bit of dystopia, it was a realistic book. 
It was about genetic manipulations and, more important, about public opinion. How do you react if your neighbor was a better person than you? He doesn't choose, but is it really matter?
Cody and James were Ones: they are perfect, almost. They were happy till the Day, with a D. When people decide to list the Ones, to isolate them and, slowly, maybe, to eradicate them. 
It was very disturbing to realize how it was easy to accuse and torture people. How adult and administrations stop to protect the youngs. 
Cody and James had two different reactions and it was interesting to observe this way. And you, which way do you choose?
A great book!
Infos :
Autres Tomes :
Autres Couvertures :
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...