mercredi 18 mai 2016

Oraisons - Samantha Bailly


Quatrième de Couverture :
En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide.
Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve.
Noony, leur sœur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre.
Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux sœurs devront affronter le système qui les a forgées. 
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Un roman qui aura eu une drôle d'histoire chez moi... Je l'ai commencé fin 2013 et j'ai arrêté ma lecture à la fin du tome 1 en 2014...pour le reprendre et le terminer en avril de cette année. Autant vous dire qu'avec une coupure pareille, il y avait un paquet de choses qui m'étaient sorties de l'esprit. Pourtant j'ai réussi sans trop de mal à rembrayer sur le tome 2, une bonne nouvelle.
J'avais comme souvenir du tome 1 une multitude de lieux, de personnages et de cultures, à tel point que tout se mélangeait dans mon esprit. J'avais du mal à m'attacher aux deux sœurs qui devaient porter l'histoire et je ne comprenait pas bien les enjeux de la saga. Mais avec le recul, je pense que j'accuserai plus facilement le moment où j'ai lu plutôt que le livre en lui-même.
Mon avis portera donc plus sur le tome 2 qui est plus frais, et plus honnête.

Dans ce tome 2, la guerre est aux portes des royaumes. Chacun s'active à faire les choses au mieux pour le camp qu'il sert même s'il y a des personnages ambiguës et dont on n'a du mal à percevoir la loyauté. Heureusement, on ne suit pas que Noony ou Aileen. En voyant d'autres personnages, d'autres lieux, le lecteur comprend mieux les différents enjeux et les motivations de chacun. Leurs attraits, leurs peurs.

L'histoire se tient bien et chaque action a un but ultime, même si'il paraît aussi simple que le rapprochement de deux personnages et l'évolution de leur confiance ou de leur méfiance. L'auteur réussit un pari assez fou pour tenir un tel univers en si peu d'espace sans perdre ses lecteurs. Il y a bien ici et là quelques petites faiblesses (comme un personnage qui est systématiquement évoqué en même temps qu'un caractère physique...durant tout le livre) mais globalement, on se laisse agréablement porter par l'histoire.

Grâce à des petites choses comme les inter-chapitres qui nous plonge dans le quotidien de personnages secondaires ou à des extraits des cultures locales, l'auteur réussi à rendre son monde vivant et accessible. Un travail considérable à ne point douter.

Côté personnage, on a une assez grande variété. Tous sont plutôt nuancés même s'il est évident que tous les personnages ne sont pas logés à la même enseigne de ce côté là. J'aime particulièrement les deux compagnons de Noony qui m'ont touchés par leur force et leur fragilité. Noony en elle-même est un personnage à l'évolution impressionnante, je la préfère à sa sœur, même si toutes les deux ont des parcours intéressants.

Un livre qui s'essaye à réunir plusieurs éléments comme la politique et la religion. Cette dernière est en fait ce qui prend le plus de place : elle justifie les évolutions du livre et la politique même qui en découle. En revanche, le côté plus scientifique est plus décevant selon moi. Il est effleuré et apporte des éléments qui servent le roman mais qui ne convainquent pas plus que cela.

Néanmoins, j'ai passé un très bon moment de lecture avec cette deuxième partie du diptyque.

Infos :
Autres livres de l'auteur sur le site :
Autres Avis :
Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...