jeudi 6 août 2015

Vertigen T.1 : La Sève et le Givre - Léa Silhol

Quatrième de Couverture :
Trois fois les Parques ont parlé, et en accord avec leurs prophéties de ruine, Finstern, Roi de la Cour unseelie de Dorcha, doit mourir. Sauf si...

Comme une dernière chance, ou un danger supplémentaire, des puissances contraires mettent au monde Angharad, née du printemps et de l'hiver, de l'élan et de la mort. Elle peut contrecarrer le destin de Finstern, ou le précipiter, et s'avance sur l'échiquier en Reine Blanche, porteuse du pouvoir de trancher entre des myriades d'intérêts divergents.

Mais sans savoir quel est son destin, ni le prix qu'elle devrait payer pour écarter Finstern du sien. Au cœur des affrontements entre les fées d'Ombre et de Lumière, les Fatalités et les anciens dieux, Angharad cherche une voie qui lui soit propre, chacune de ses décisions engageant à la fois l'équilibre de la Féerie, et des Terres de Mortalité...
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Il faut le savoir, l'univers de Léa Silhol est vraiment particulier ! Cette "tisseuse" a en effet une plume toute particulière qui semble diviser les lecteurs en deux camps : on adore ou on déteste ! De mon côté, j'ai adoré dès les premières lignes et mon amour pour ses textes ne s'est actuellement pas démenti. J'ai relu plusieurs fois ces histoires et je me laisse toujours envoûter, quand bien même je finisse par connaître le texte par cœur.

Ce roman est classé en fantastique, en fantasy, en conte. Mais attention, c'est une poésie plus qu'une épopée. En effet, vous ne retrouverez pas de quête, de compagnie ou de grand destin héroïque. L'auteur s'intéresse énormément au folklore des cours Seelies et Unseelies et par là même nous propose des personnages qui ne sont ni bons ni mauvais : ils sont complexes, mais fidèles à leur nature. Les Parques, par exemple, sont les oracles du destin, qu'elles peuvent influencer et sont aussi puissantes que cruelles ; elles influent sur les événements, toujours en accord avec leur nature, sans être dans une "simple" dualité bien/mal.

Dans ce premier tome, l'auteur nous présente l'univers de la Faërie, ses règles et ses personnages importants. Les trois Clartés et leurs Cours, leurs monarques, leurs liens, tout se dévoilent au rythme de l'intrigue et cela donne un monde complexe et enchanteur, vivant.
Les personnages principaux, Finstern et Angharad, vont incarner la romance de cette histoire. Mais paradoxalement, ils ne sont pas toujours plus important que le Fou ou la Cailleach (j'ai réussi à l'écrire du premier coup, je n'en reviens pas !) et laisseront facilement le devant de la scène à d'autres personnages ou événements.

Entre aventure, romance, passion, trahisons, élévations et chute, on se laisse emporter par cette symphonie. Bien sur, on peut parfois reprocher la lenteur de l'intrigue, ou même quelques répliques étranges; vers la fin on peut même se sentir un peu égaré alors que les différents fils de l'histoire semblent éloigner les uns des autres.
Pourtant, malgré ces quelques points faibles, c'est un roman à essayer. Qu'on y adhère ou pas, cela reste une expérience unique de lecture !

Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :
-
Autres Couvertures :
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...