vendredi 26 juin 2015

Les Larmes Rouges T.3 : Quintessence - Georgia Caldera

Quatrième de Couverture :
« La clé du pouvoir se cache dans le sang. »
Alors que la relation d’Henri et Cornélia connaissait enfin une accalmie après les épreuves, l’arrivée surprise d’un fantôme du passé fait voler en éclats toutes leurs certitudes. Ces retrouvailles peuvent-elles être encore plus dangereuses que le Roi Sombre lui-même ?
Note :
♣♣♣
Avis :
Voici enfin le dernier tome de la trilogie des Larmes Rouges par l'auteur française Georgia Caldera. Aussi dense que ses prédécesseurs, Quintessence m'a tout de même paru plus "léger" moins noir et moins sombres que les deux premiers tomes.

Une fois de plus Henri et Cornelia semblent être incapable de mener leur relation de manière sereine. Certes ils sont "bousculé" par le retour d'un fantôme, mais même en dehors de cette présence pour le moins inopportune, ils n'arrivent pas à être honnête l'un envers l'autre. Paternaliste, secrets et petites trahisons semblent être leurs lots quotidiens.
J'ai eu du mal à croire à leur amour, alors qu'ils ne semble pas capable d'honnêteté l'un envers l'autre et que, pire encore, ils se rabaissent.
Une bonne partie de leur histoire consiste à voir Cornélia se nourrir du sang de son amant qui la considère comme une poupée humaine fragile incapable de prendre des décisions et qu'il faut protéger. Cette attitude hautement paternaliste m'a franchement agacée.

Du côté de l'intrigue principale, du Roi Sombre, on tourne en rond pendant une bonne partie du récit. La majorité de l'intrigue est phagocytée par la relation Henri/Cornelia, et l'auteur semble peiner à mettre en place les événements du dénouements.
Elle introduit bien deux ou trois mouvements et révélations, mais qui finalement se révèlent peu passionnant à mon goût.

Quand enfin arrive l'affrontement final, le Roi Sombre prend l'allure d'une Ombre pitoyable. Certes il a du pouvoir et une certaine cruauté à sa disposition, mais il ressemble plus à un être poussé à la folie que l'on plaint plutôt qu'un être que l'on craint.
L'ultime combat, aussi sanglant soit-il, va conservé cet aspect.

L'épilogue lui m'a beaucoup surpris : en effet, il quitte l'atmosphère délicieusement gothique que semble affectionner l'auteur pour nous offrir un final plus rose bonbon. Je suis déçue parce qu'il est en total opposition à ce que j'associais à l'auteur jusque là. C'est trop "beau" trop "facile" et mièvre. A vouloir enfin donner la paix et l'amour à ses personnages, on perd leur charisme.

Au final cela aura été une trilogie originale et plaisante à lire, mais au final un peu facile au regard des efforts déployés par l'auteur notamment dans le premier tome. Cela reste néanmoins une série de livres à lire à mon sens.

Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :
-
Autres Couvertures : 
-
Challenge(s) :

3 commentaires:

  1. je dois lire prochainement le tome 1 alors ton avis me rassure :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier tome était très gothique, mais c'est une tendance qui baisse au fil des tomes.
      Après oui ça reste une trilogie que j'ai eu plaisir à connaître =)

      Supprimer
  2. j'ai beaucoup aimé cette trilogie :)

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...