dimanche 6 novembre 2011

La confrérie de la dague noire T.6 : L'amant consacré - J.R. Ward

Quatrième de Couverture : 
Loyal à la Confrérie, Fhurie s'est sacrifié pour le bien de l'espèce. En tant que Primale des Élues, il est obligé d'engendrer les fils et les filles qui garantiront la survie de leurs traditions. Cormia, sa première compagne, ne veut pas seulement conquérir son corps, mais aussi son cœur. Mais Fhurie ne s' est jamais autorisé à connaître le plaisir ou la joie. Alors que la guerre contre la Société des éradiqueurs se fait plus effroyable, et que la tragédie pèse sur la demeure de la Confrérie, Fhurie doit choisir entre le devoir et l'amour...
Note : 
♣♣♣♣
Avis : 
Il m'en a fallu du temps pour finalement le lire, mais c'est choses faites. Il semblerai que ce tome clôt la première partie des aventures de la Confrérie donc bon. 
Première chose, je n'ai rien contre le rose, mais ça pète pas un peu là ??

Bref, revenons à nos moutons. L'histoire est très habituelle question romance : un grand mâle qui devient un nigaud de première face à la femme qu'il aime, et une femme faible (pour une raison ou une autre) qui se retrouve contrainte de prendre les choses en main, si elle veut que les choses changent. 
Donc la romance m'est un peu passée au-dessus de la tête (petit détail, on ne demande pas la permission de lécher un sein voyons ! Dans le genre casseur d'ambiance ça se pose. La première fois passe encore, la troisième j'avais envie de hurler). Heureusement que Cormia, même si elle est soumise au point que ça en est frustrant, assume ses décisions et se décide à faire quelque chose, n'importe quoi. 

Bref, contrairement à Sab, je n'aime pas Fhurie (et ce tome ne fait rien pour changer la chose) mais je n'ai pas d'affinité avec les autres mâles donc...
Heureusement, ce tome a une bonne note parce qu'il y a de l'histoire derrière. Il y a de l'action, et pas que du côté cœur des mâles. L'histoire des éradiqueurs bougent, la société vampire bouge, bref, ça bouge !
Et quel bonheur. En effet, je n'en pouvais plus de cette inactivité forcée qui planaient des deux côtés. Là on a un énorme bouleversement qui provoque un cataclysme dans l'univers de J.R. Ward. On a de l'action, du sang, des larmes et tout le tintouin. 
(et un peu d'espoir avec Nalla, mais vous me pardonnerez si je pense au Roi Lion ?)
Et on a aussi enfin de l'avancé côté John. Même si c'est encore trop survolé à mon goût, pour permettre à ses amis d'avoir leur place au soleil,  on le voit un peu plus. Ce teasing de l'auteur dans les tomes précédents étaient un peu ... ennuyeux.

Donc c'est l'un des meilleurs tome niveau question action, question romance c'est l'un des pires. Il annonce un tournant dans la saga, et probablement plus d'action (et de politique sigh) par la suite. A suivre...





2 commentaires:

  1. Aaaahh, je suis contente, tu l'as bien noté en plus !
    Je savais déjà que tu aurais souhaité un Fhurie plus "mâle", tu avais déjà fait un commentaire similaire pour un précédent tome.

    Heureusement, ce qui se passe à côté de la romance relève vraiment le niveau et est intéressant. Je crois que J.R. Ward sait enfin où elle va et cela promet une belle suite :o)

    Et j'ai également poussé un coup de gueule pour les demandes d'autorisation de "toucher"... ça me donne aussi envie de hurler !

    Bref, on se rejoint pas mal sur nos avis (en dehors du personnage de Fhurie mais on ne me changera plus).

    RépondreSupprimer
  2. Fhurie a un côté geignard qu'on ne ressentait pas quand il n'était pas le narrateur.
    Ok, ça vie n'est pas rose et il a beaucoup souffert, mais il est temps de passer à autre chose, en plus ce n'est pas comme si il ne pouvait rien faire maintenant que son petit frère était sauvé. Et bien non il préfère abandonner tout le monde.
    Bref, ça ne passe pas.
    (je n'arrive même pas à l'imaginer en baraqué genre rugbyman, il serait plutôt du genre escrimeur dans mon esprit ^^)

    Mais je suis d'accord avec toi, c'est l'un des meilleurs tomes

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...