mercredi 16 novembre 2011

Jaz Parks T.1 : Jaz Parks s'en mord les doigts - Jennifer Rardin

Quatrième de Couverture : 
Je m'appelle Jaz Parks. Mon patron, Vayl est né en 1744 en Roumanie... où il est mort. C est un vampire. Ça aide !
Pour l'heure, il travaille à la CIA. Moi ? Je l'aide pas mal.
Je possède certains dons qui sont bien utiles... Notre nouvelle mission : éliminer un chirurgien esthétique de  Miami lié au terrorisme. Mais tout se complique lorsqu'on découvre qu'il est de mèche avec un salopard aux  pouvoirs surnaturels, capable de mettre l'Amérique à genoux...
Note : 
♣♣♣♣♣
Avis : 
Ouh je n'avais même pas fait de chroniques. Pas bien. 
Donc Milady a décidé de donner une nouvelle chance à cette série, une des première de bit-lit qu'ils aient édités, mais qui n'avaient malheureusement pas marché. 
Il faut des milliers de ventes pour qu'un livre soit rentable et ça n'a pas été le cas ici, j'espère que le tir va être corrigé avec cette nouvelle version !
Amateur d'urban-fantasy qui êtes lassés de romance, venez ici !

Allez on se lance sérieusement. L'histoire : c'est celle de Jaz, employée de la CIA, dans une branche un peu particulière. Jaz est chargé d'éliminer les êtres surnaturels qui fichent le bazar. Elle est l'assistante de Vayl...un vampire roumain ! Tête de mule, bourrée de tics, avec des black-out, mais efficace, Jaz est une personnalité explosive et attachante. Vayl, lui, incarne le vampire flegmatique, puissant, et qui n'a pas vraiment un sens de l'humour très 21e siècle. 

Séduisant, Jaz est un peu perturbée par son patron, mais pas question pour elle de trahir son défunt fiancé. 
Car Jaz a une histoire pas drôle, et qui l'a conduite à avoir un don particulier : elle "sent" les vampires. Don étrange, mais néanmoins utile dans sa branche de métier. Et puis, il y a Chagrin. Son arme chérie, toujours là pour elle. 

Question scénario, Jaz et Vayl tente de mettre la main sur un chirurgien esthétique qui semble plus terroriste que chirurgien. Mais l'affaire se complique lorsque les deux collègues découvrent que le Rapace, la plus grande menace vampirique de l'Agence, est dans le coup. 

Entre passé qui ressurgit et rencontre inattendue, Jaz ne va pas avoir le temps de s'ennuyer. 

A mi-chemin entre James Bond et Chasseuse de la nuit, Jaz est unique en son genre. Des petits détails m'empêche de considérer cette histoire comme un coup de cœur (principalement les armes "magiques" de Bergman) mais c'est néanmoins rafraichissant ! On change du tout au tout par rapport à ce qu'on a l'habitude de lire, et l'héroïne est plutôt marrante (son père, sa grand-mère, et ses personnalités multiples sont plutôt fun aussi).

Il y a encore quelques petits défauts donc, mais cette série en vaut la peine ! Ouf elle revient !



Autres Couvertures :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...