jeudi 4 août 2011

Carmine Delmonico T.1 : Corps Manquants - Colleen McCullough

Quatrième de Couverture :

1965. Connecticut. Au centre de recherche neurologique d'Holloman, deux employés découvrent, dans la chambre froide où l'on dépose les animaux de laboratoire avant incinération, un sac contenant un corps sans tête, coupé en deux... Chargé de l'affaire, le lieutenant Carmine Delmonico établit rapidement le lien avec des meurtres sadiques récemment perpétrés. Toutes les victimes - des femmes - ont en commun leur jeune âge et leur couleur de peau. L'enquête piétine. Seule certitude, le coupable travaille au centre de recherche. La tension monte en ville sous la pression des activistes noirs, convaincus qu'il s'agit de crimes racistes. Vite, un coupable, avant que d'autres corps ne manquent à l'appel...

Chronique :

Lorsque j'ai choisi ce roman, je savais qu'il reprenait le même commissariat que dans "Douze de Trop" et c'est en partie pour ça que je l'ai choisi.
Ce que j'ignorais néanmoins, c'était que c'était certes une série de policier avec une histoire complète à chaque fois, mais qu'il y avait tout de même un ordre conseillé pour le lire. Je m'en suis rendu compte au vu de la vie personnelle de Carmine.
Bon ça ne change rien dans la compréhension, mais bon, je vous informe tout de même :)
Passons à l'histoire. Toujours dans les années 60, des corps sans tête sont retrouvés et ce sont des victimes métisses. Du coup, la protestation gronde dans les milieux extrémistes noir, mettant la police sous tension.
Carmine Delmonico soupçonne un lien avec le centre de recherche neurologique d'Holloman où le premier corps a été retrouvé.
L'époque étant ce qu'elle est, l'enquête consiste principalement en de l'intuition et de l'interrogatoire, mais c'est néanmoins très plaisant de se prendre au jeu.
Il y a de l'idée, du défi et de la tension. Très agréable.
On se prend au jeu de suspecter, innocenter et tout et tout. Par exemple j'avais la bonne intuition mais pas pour les bonnes raisons.
Et très franchement, la raison, la façon et le final, toujours aussi impressionnant. Colleen McCullough n'aime pas les bonnes fins apparemment, elle nous offre des fins très convaincante puisqu'il doit y avoir plus d'une affaire qui se résolve de cette façon en réalité.
Très franchement, c'est du grand art, beaucoup d'idée, j'aime.

Corps Manquants
Carmine Delmonico 1
Colleen McCullough
Archipoche
393 pages
7.50€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...