dimanche 29 mai 2011

Hantise - Michelle Jaffe


Quatrième de couverture : 
Heurtée de plein fouet par un chauffard, la jolie Jane est laissée pour morte dans un rosier. Elle ne se souvient pas de ce qui s'est passé, mais d'étranges messages laissés sur le miroir de l'hôpital et des menaces téléphoniques instillent en elle le doute : a-t-elle réellement été victime d'un accident, ou quelqu'un a-t-il vraiment tenté de la supprimer ? Qui ? Serait-elle en train de perdre la tête ? Et si le tueur était tout proche ?
  • Broché: 408 pages
  • Editeur : Hachette Jeunesse (19 janvier 2011)
  • Collection : Black-Moon
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 9782012021549
  • Prix : 16€
Avis :
Une vraie surprise !
Je suis d'habitude très critique vis à vis du roman jeunesse - vraiment - mais là j'en reviens pas !
Un petit résumé : une jeune fille est devenue populaire - banal me direz vous. Elle aime la photo - ok - son petit ami - une ado quoi - et ses amies - une fille donc. Ce qui est beaucoup moins banal c'est de se réveiller à l'hôpital. Elle a été retrouvée dans un rosier après avoir été percutée par une voiture : et si la photo qui en résulte est magnifique, Jane est dans un sale état ! Elle ne peut plus bouger (et je n'ai pas dit paralyser) et a une amnésie qui rend tout flou.
Comment aider la police quand on ne sait plus rien et quand on a l'impression de construire ses souvenirs autour de ce qu'on raconte autour de son lit.
C'est étonnant la police ne croit rien, elle est plus coupable que victime pour eux. Personne ne la croit, et elle se met également à douter.
L'auteur est brillante : on en vient aussi à se poser des questions. L'héroïne semble particulièrement influençable, comme si elle s'effaçait au profit des autres. Du coup tout est flou, artificiel, faux autour d'elle. Comment ne pas douter de tout alors ? A-t-elle chercher à se suicider ? quelqu'un lui veut-il du mal ?
L'atmosphère est tour à tour colorée et joyeuse, puis malsaine, presque poisseuse. Trop d'inconnues, trop de mensonges et de faux semblants.
L'héroïne est assez typique d'une bonne partie des adolescentes d'aujourd'hui : avec une passion qui pourrait lui construire une personnalité, mais qui s'efface progressivement à côté d'ami(e)s plus “brillant(e)s”; un petit ami avec qui elle devrait avoir une petite discussion; une mère qui ne la connait plus. De la rébellion adolescente.
Ce roman est mené de main de maitre je trouve.
Vraiment j'ai été agréablement surprise par ce roman, mettez une héroïne plus âgée et vous avez un roman pour plus “grands” sans rien changer ou presque. Bravo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...