vendredi 10 février 2017

Les Petites Reines - Clémentine Beauvais



Quatrième de Couverture :
« À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment. » 
Note :
♣♣♣♣
Avis :
Que d'aventures avec ce roman ! Mais je l'ai enfin lu et j'ai adoré !!!
Il est vrai que parfois le langage est un peu cru, pour ne pas dire vulgaire, mais il correspond aussi à la tranche d'âge de l'héroïne.
L'histoire est un peu folle, tirée par les cheveux, extravagante ? Cela fait parti de son charme !!

Mireille n'est pas très jolie, mais elle s'en est toujours bien accommodée. Bien plus que du reste de sa vie, même si elle est plutôt "cool" (un peu comme l'héroïne de Miss Dumplin). Être élue "Boudin", et par son ex-meilleur ami par dessus le marché, ne la dérange pas plus que cela. Elle en fait une fierté. Elle n'est pas atteinte par les mauvaises langues. Mais ce n'est pas le cas des deux autres malheureuses élues.
Nait alors une idée folle, monter à Paris ! Chacune pour des raisons différentes, les trois filles se lancent dans l'aventure. Petit à petit le phénomène prend de l'ampleur et les jeunes filles évoluent, comme la vision des gens.

Je voudrais souligner le côté actuel de cette histoire qui, en plus, joue sur les codes du moments avec l'utilisation de Twitter. Les tweets relayés sont très réalistes et ont y croit. Ils reflètent aussi bien la société et les images véhiculées par les différents "noms" mais également l'utilisation que fais notre société des réseaux sociaux.

Si ce roman aurait pu gagner en profondeur et en style (car oui il est parfois un peu vulgaire) il n'en reste pas moins très bien sous sa forme actuelle.
J'ai passé un très bon moment et je pense que c'est tout à fait le genre de lecture qui peut ouvrir des discussions et qu'il faudrait faire lire à nos enfants/élèves.

Bref, moi j'ai adoré et j'ai bien ris ! J'aurai du relever les citations au fur et à mesure pour vous les partager, mais je n'aime pas m'arrêter dans ma lecture. Pardon !


Infos :
Autres Avis :
Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...