mardi 3 janvier 2017

L'Héritage des Rois-Passeurs - Manon Fargetton


Quatrième de Couverture :
Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité.
Énora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre.
Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres.

Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.
Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre… 
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Un roman qui me faisait de l’œil depuis un moment (presque un an je dirai), mais j'aurai attendu la sortie poche finalement... même pas pour des raisons financières mais plutôt pour des raisons de temps.

Voici un roman de fantasy "à la française" plutôt intéressant et qui, pour une bonne partie, n'a pas à rougir de sa nationalité. Il tient tête à d'autres auteurs étrangers, à un ou deux détails près à mes yeux.

Tout d'abord, le début de l'histoire. Elle se déroule dans notre monde, à notre époque, et c'est vraiment déstabilisant ! J'ai eu du mal à apprécier toute cette partie qui, en plus, m'a semblé un peu "forcée". Que ce soit les personnages, leurs interactions ou autres, je n'étais pas à l'aise.
Conséquence, lorsqu'on arrive en Ombre j'ai eu besoin d'un temps d'adaptation, comme Énora.

Une fois ce moment passé, j'ai profité de ma lecture. On retrouve un univers plutôt intéressant mais qui n'est pas très développé. On est circonscrit aux limites de la ville globalement. Ce n'est pas gênant en soi (Havrefer est un peu sur la même idée !).
On a une politique bien définie et des personnages qui, certes auraient pu être plus fouillés, mais offre un panorama intéressant. Cela offre une bonne vision de l'univers et nous plonge bien dans les rouages de la politique locale.

L'auteur s'offre même le luxe de choisir une héroïne homosexuelle, ce qui n'est pas courant vous en conviendrez ! La fin sera plus conventionnelle, mais pas désagréable pour autant.
J'ai trouvé qu'il pouvait y avoir quelques facilités ici ou là, mais ce n'est pas non plus rédhibitoire.
L'histoire semble belle et bien terminée, mais je suis curieuse de savoir comment Ravenn réussit à gérer son royaume et sa ville.

Bref, une petite histoire de fantasy vraiment plaisante et plutôt rafraîchissante.


Infos :
Autre Livre de l'auteur (même univers) :
Autres Avis :
Autres Couvertures :

4 commentaires:

  1. Je garde un bon souvenir de ce livre mais je n'aurais pas été contre quelques chapitres de plus pour effectivement savoir ce qu'il se passe pour Ravenn!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que l'autre roman fantasy de l'auteur portait sur le même univers, donc on aura peut être des nouvelles de ce personnage !

      Supprimer
  2. Oh, le début se passe chez nous ? Intéressant cela. Le livre a beau être dans ma pal (merci les OP bragelonne) et en sortir normalement cette année dans le cadre d'un challenge ABC, je sais au final peu de choses dessus. Mais la couverture était jolie (faible créature que je suis) et l'auteure francophone (je veux développer mes lectures cocorico), ça m'a suffit comme argument. Du coup je suis contente de voir que le livre tire son épingle du jeu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi je l'ai pris sans trop savoir à quoi m'attendre - si ce n'est que l'auteur avait convaincu mon mari à un salon XD
      Oui les premières pages (après le prologue) se déroulent dans notre monde avant que les personnages ne basculent.
      Franchement pour un OS c'est pas mal

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...