vendredi 25 mars 2016

Havrefer T.1 : Le Héraut de la Tempête - Richard Ford


Quatrième de Couverture :
BIENVENUE À HAVREFER...
Havrefer était jadis un symbole de puissance. Mais le roi est parti en guerre et la ville pourrit de l'intérieur. Profitant de cette fragilité, le seigneur de guerre Amon Tugha approche. Son héraut s'est infiltré dans la cité pour recruter une pègre redoutable, tandis qu'un mystérieux sorcier terrorise la population. Alors que le chaos s'avance, un groupe inattendu se forme : un mercenaire, une jeune mendiante, un apprenti magicien, une princesse et un assassin vont s'allier ou s'affronter... sans savoir que chacun d'eux a un rôle-clé à jouer dans le destin de Havrefer, qui s'annonce sanglant.
Note :
♣♣♣
Avis :
Beaucoup de plaisir à revenir à de la fantasy. Une fantasy brutale et plus du genre de Legende que de Le Feu de la Sor'cière ou la Belgariade. Mais ça fait du bien de changer un peu !
A noter, la quatrième de couverture en dit plus que le roman.

En effet, ce premier tome nous présente les personnages. On peut être surpris, et un peu perdu, car l'auteur passe de l'un à l'autre. Pourtant, petit à petit, on voit les lien se former entre leurs histoires et on comprend qu'ils auront un rôle à jouer par la suite.
Le Héraut de la Tempête est un roman qui se concentre sur les personnages plus que sur une intrigue. Il y a bien sur un fil rouge à tout le roman, mais on va plutôt suivre le chemin de chacun d'entre eux. Ils portent le roman sur leurs épaules, et ils le font bien !

Il y a toutefois une petite intrigue chez les Magisters qui se détache du reste. Elle parait presque incongrue, mais sa résolution laisse entendre des répercussions importantes par la suite, et on comprend alors pourquoi l'auteur l'a intégrée à son récit.

Le fait de passer d'un personnage à l'autre, avec des différences aussi importantes que l'héritière et une orpheline des rues, nous permet également de bien prendre la mesure de la vie à Havrefer. On comprend la partie politique, la vie quotidienne, les dynamiques qui existent dans la ville... Chose qu'on n'aurait peut-être pas eu en se concentrant sur l'intrigue. Et les dynamiques internes de la ville ont une importance capitale pour la situation politique et la guerre qui se prépare. Que ce soit le Père des Assassins, la Guilde ou les Magisters, ils contrôlent un aspect de la ville et ont un rôle important à jouer dans la chute ou la sauvegarde de la ville.

Bref, j'ai beaucoup aimé ce premier tome qui donne envie de savoir comment les personnages vont évoluer, et quels liens vont se former. On veut également en savoir plus sur ce mystérieux ennemis. Bref, une excellente mise en bouche accessible à un large public : pas trop enfantin ou classique, pas trop sanglant et pas uniquement des descriptions de combats. J'adore.

Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :
n/c
Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

2 commentaires:

  1. Un premier tome très sympa, je serais curieuse de lire la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! C'est rare que les personnages portent entièrement le roman comme cela !

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...