mardi 8 janvier 2013

La Grande Epopée de Picsou T.1 : La Jeunesse de Picsou, part.1 - Don Rosa

Quatrième de couverture :
Réclamée à corps et à cris depuis des mois par les canardophiles, voici enfin la réédition de ces aventures cultes de l’oncle Picsou ! Non, Picsou n’a pas toujours été un vieux canard pingre au coffre empli de dollars… De 1877 à 1947, du manoir McPicsou aux filons d’or du Klondike, en passant par le pont d’un bateau ou par les bras de Goldie O’Gilt, Picsou a embrassé le passage du XIXe au XXe siècle en vivant des aventures dignes d’un Hemingway ou d’un Jack London ! Cette biographie du personnage créé par Carl Barks a été construite à partir d’informations distillées au fil des histoires du grand maître. En résulte un concentré d’aventures extrêmement riches, drôles et vite devenues cultes, qui valurent à leur auteur un Eisner Awards en 1995.
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Commençons par ce qui est positif !
Je suis une grande fan du canard le plus riche du monde. Picsou a beau être une création de Carl Barks, j'ai toujours eu une affection particulière pour les dessins de Don Rosa quand il s'agit de la famille Duck.
J'ai découvert la jeunesse de Picsou à l'époque ou le Journal de Picsou en diffusait un épisode par numéro. Autant vous dire qu'à l'époque j'attendais impatiemment à côté de ma boîte aux lettres. Malheureusement je n'avais pas pu trouver l'intégrale en vente.
Forcément, en décembre dernier quand je suis tombé nez à nez avec cet objet, par hasard en plus, je n'ai même pas hésité : j'ai acheté.
On retrouve donc l'enfance de Picsou, comment il est devenu ce qu'il est (le canard que l'on connait). Don Rosa regrettai de ne pas avoir été consulté au lancement de cette idée par Glénat, mais cela semble avoir été corrigé puisqu'il écrit une préface et va détailler chaque épisode en nous racontant des petites anecdotes.
Je me suis autant passionnée pour les BD que pour ces intermèdes.
Don Rosa a respecté l'esprit de Carl Barks en se servant des indices de ce dernier, disséminé dans tous ces dessins, pour reconstituer le passé, y ajoutant également sa patte.
L'ensemble est beau, cohérent et passionnant.

Pour ce qui est des points négatifs : premièrement, la jeunesse de Picsou n'est pas complète ! Ici, vous n'avez que la première partie et on doit attendre la suite. C'est d'autant plus négatif que lors de la parution originale (en France du moins), c'était une intégrale complète !
Deuxième point noir, et pas des moindres, le prix ! 30€ pour un objet, qui n'est pas complet, et qui était moins cher il y a quelques années, ça fait très mal. Même moi, fan de Don Rosa, j'ai quand même grimacé.

Néanmoins, contrairement à la Dynastie Donald Duck (également à 30€ le volume en moyenne), je recommande à tous ceux qui sont un peu/beaucoup fan de Picsou pour découvrir sa jeunesse et sa progression.

Infos :

Couverture(s) :

2 commentaires:

  1. Oh j'avais tellement hâte qu'il sorte, ça faisait des années que je l'attendais!

    Une des bande dessinées de ma jeunesse, j'en garde de si bons souvenirs, même si je pense qu'à la relecture, aujourd'hui, j'y verrai quantité de clins d’œil à côté desquels j'étais passée! C'est ce qui fait une des richesses de cette BD!

    Un plaisir de voir la jeunesse de Picsou, enfin dans une édition reliée digne de ce nom!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, je crois que le tirage commence à être épuisé

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...