samedi 22 octobre 2011

Le sang des Immortels - Laurent Genefort




Quatrième de Couverture :
Ils sont quatre : Affer le mercenaire, Nemrod le chasseur fortuné, Joker l'ancien prêtre et Liaren l'anthropologue. Quatre aventuriers venus sur ma planète pour traquer le Drac, cet être légendaire dont le sang offrirait l'immortalité. Quatre chasseurs... et moi, leur guide, qui prendrais bien la poudre d'escampette si la prime n'était pas aussi alléchante ! Chacun a ses motivations, chacun a ses secrets. Pour réussir notre expédition, il nous faudra affronter la Maréselva, la forêt qui ne fait qu'un avec l'océan, et ses mystères : des rebelles autonomistes, une flore hostile, une faune sauvage et peut-être, au bout de l'enfer, le Drac.
Note : 
♣♣♣♣♣
Chronique de Ceinwèn :
Merci aux éditions Critic pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman.
Tout d’abord un mot sur l’objet : je ne suis pas fan de la couverture en soi, ou du choix des couleurs, mais alors la texture légèrement velouté en fait un vrai plaisir à tenir, et ne prend pas les marques de doigts ! (détail important pour certains lecteur).
Le roman ce lit globalement vite, surtout dans la deuxième partie. En effet, le début souffre du temps d’adaptation. Je ne suis pas une grande habituée de la SF, et j’avoue qu’il me faut un moment pour me faire aux termes techniques et étranges qui débarquent. Le choix de les mettre directement dans l’histoire, sans faire tout un paragraphe, est un choix assez judicieux puisqu’on en comprend une partie par le contexte, mais ajoute une difficulté au lecteur qui va buter un peu dessus. Toutefois, le scénario même nous vient en aide. En effet, sauf le guide Jemi, aucun des personnages principaux ne vient de ce monde, et se voit donc contraint de demander le sens de tel ou tel mot. Sympa pour le lecteur, qui ne demande pas mieux non plus !
Concernant l’histoire, elle se passe dans un autre monde, mais pourrait s’appliquer en Fantasy pure. La poursuite d’une bête mythique dont le sang pourrait donner l’immortalité. Proie (ou prédateur ?) ultime pour certain, étape sur la route de la divinité pour d’autres, étude, rêve ou simple contrat, le Drac déchaine les passions. Jusqu’à maintenant personne n’a réussi à confirmer ou infirmer la légende, mais ces quatre explorateurs et leur guide réussiront peut-être là ou les autres ont échoués.
Chacun a ses motivations cachées, ses secrets et ses douleurs, mais tous devront se serrer les coudes pour réussir à sortir vivant de l’aventure. Car le monde du Drac est en fait une forêt, même l’océan (maréselva). Entre les indépendantistes et les aventuriers, c’est une guerre sans pitié qui va se livrer.
Le début m’a paru lent à se mettre en place, et a bien failli me perdre, mais après un certain temps, j’ai eu un regain d’intérêt pour cette aventure, et le style de l’auteur n’y ait pas pour rien !
Le roman est court, et pourtant il ne donne pas une impression de trop peu, il est plutôt justement dosé. La fin – un peu ouverte – pourrait laisser place à une suite, mais se suffit à elle-même et permet au lecteur de continuer à faire vivre les personnages dans son imagination. Pas une mauvaise idée.
Bref, un début un peu douloureux pour ma part, mais une fin de lecture intéressée et passionnante. Bref, pas un mauvais investissement ^^

Le sang des Immortels
Laurent Genefort
Critic
224 pages
15 €

1 commentaire:

  1. Un début un peu lent peut-être en effet, mais une lecture très agréable dans l'ensemble :). J'ai tout de même préféré sa trilogie Hordes et j'ai sa réédition d'Omale qui m'attend :) !

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...