mercredi 20 juillet 2011

Les agents de M. Socrate T.2 : La cité bleue d'Icaria - Arthur Slade

Quatrième de Couverture :
Londres, sous l’ère victorienne. Jeune orphelin devenu espion grâce à des pouvoirs de transformation dépassant l’entendement, Modo travaille pour le compte de M. Socrate. Aidé par la belle et redoutable Octavia, il va devoir enquêter sur un nouveau mystère.
Au large de l’Irlande, une demi-douzaine de navires ont déjà coulé au même point précis. Selon les dires des rares survivants, les bateaux auraient été attaqués par un monstre marin inconnu. En s’aventurant sur place, ils savent ce qui les attend. Quand le vaisseau est attaqué, Modo passe par-dessus bord. Alors que le vaisseau regagne péniblement la côte, Octavia refuse de croire que son compagnon s’est noyé. En effet, Modo a été recueilli par le mystérieux monstre marin, qui n’est autre que l’Ictinéo, submersible ultra-perfectionné dirigé par une jeune femme, Delphine Monturiol. Celle-ci a construit une cité entière au fond de l’océan où toutes sortes d’hommes et de femmes cohabitent en parfaite égalité. Tout d’abord bouleversé par ce monde harmonieux où sa difformité ne fait pas de lui un paria, Modo comprend rapidement qu’il n’est ici qu’un prisonnier. Il doit tout faire pour fuir l’Ictinéo. Peut-il vraiment faire confiance à Colette, la jeune espionne française, captive, comme lui ? Comment prévenir Octavia du danger alors qu’elle se rapproche de la zone fatale ?
Avis :
Les agents de M. Socrate est une série sur un jeune adolescent - Modo - qui est devenu agent secret, alors qu'il a à peine 14 ans. Dans le premier tome on découvrait son parcours, et quelques entités importantes comme la Confrérie de l'horloge ou l'organisation de M. Socrate. 
Ici, tout est dit, on entre donc rapidement dans le vif du sujet, avec M. Socrate qui envoie Modo et Octavia en mission, découvrir qui a tué un de leur agent ? Mais évidemment la confrérie de l'Horloge n'est pas loin et pourrait leur réserver quelques surprises. 

Côté histoire, ce n'est pas folichon, bien que pas désagréable non plus. 
Je n'ai pas eu de grands élans envers les personnages - je pense surtout à Delphine Monturiol et Colette - et l'histoire n'est en soi pas renversante. J'ai eu l'impression de suivre un film d'espionnage moyen : je l'ai suivi, j'ai noté le moindre détails, j'ai eu envie de connaître la fin, mais pas de le revoir. 
Ce qui est dommage, mais je me demande si au fond ce n'est pas avec Modo, le personnage principal, que j'ai un soucis. Je ne le comprend pas et ne me sens aucun atome crochu, aucun intérêt pour lui.

L'histoire d'un submersible et d'une cité sous-marine que s'arrachent les grandes puissance est pas trop mal, mais assez mal exploitée, du coup j'ai presque oubliée l'histoire une fois la dernière page tournée. 

On va croire que j'ai détesté, ce n'est pas vrai. C'était "sympa" de lire ce roman, et tout, mais reste que côté intrigue et enquête j'ai déjà lu mieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...