dimanche 29 mai 2011

Aliénor McKanaghan T.1 : La Prophétie - Cassandre Amaranthe



Quatrième de Couverture :
Je suis Allie McKanaghan. Je menais une vie de lycéenne paisible, jusqu’à ce que tout bascule un 31 octobre, le soir de mon anniversaire. Malgré moi, je suis le témoin d’une scène sanglante qui me mène à faire la connaissance d’un type énigmatique, presque irréel. Ce même type qui semblait me suivre depuis un moment. Il se prénomme Gabriel, et c’est un vampire. Oui, un vampire. Grâce à lui j’ai découvert qui j’étais et tout ce que mes parents m’ont dissimulé pendant tant d’années. Sachez que nous ne sommes pas seuls dans notre monde. Des créatures surnaturelles, celles des contes de fées et celles des films d’horreurs vivent parmi nous… Depuis le jour de notre rencontre, « on » ne cesse de vouloir me tuer, et pour couronner le tout, je suis la clé d’une prophétie dont personne ne sait rien. Nous avons tous une Destinée, et la mienne me mène tout droit en Enfer…

Avis : 

EDIT : Ceci est la chronique de la première édition du roman. Une nouvelle chronique sera faites de la réédition qui aura subit des modifications.
Première chose qui saute aux yeux : le style. On suit une jeune fille de 18 d'ans d'aujourd'hui, et par conséquent l'écriture suit. Une adolescente de maintenant penserait comme ça. Ça nous change de quelques romans ou l'adolescent est étrangement mur pour son âge. Mais du coup on a un peu de mal du point de vue narratif. En effet les dialogues passent bien, mais la narration étant à la première personne, elle est de la même eau et déroute au premier abord ! Mais c'est un premier roman et il vrai que le style peut clairement prendre une ampleur inattendue et nous faire dire “Waouh je l'ai pas vu venir !”.
Ensuite, le rythme. Ça va vite, très vite…peut être un poil trop ? C'est dommage car il s'en passe des choses ! Mais du coup pour coller au rythme certaines actions sont un peu survolées et j'aurais bien aimé un peu plus de profondeur et de narration, plus de “sentiments” de “sensations”. Mais je me rends bien compte que ce n'est pas le cas de tout le monde, et qu'en plus tout le monde n'aimerai pas des rallonges sur les passages qui me plairaient ^^
C'est un premier roman, et c'est une petite maison d'édition, ça se ressent. Mais d'un autre côté, pour un premier roman paru c'est plein de bonnes idées, et un peu de relecture et du soutient dont bénéficie certaines de nos plus grandes auteurs (J. Frost…) aurait tout régler. Mais le tome 2 est en cours, et je m’attends à ce qu'il casse la baraque avec ce que nous laisse entrevoir ce tome 1 !
Un peu de fond maintenant ? L'histoire est très cohérente, très suivie. Il y a de l'action, des rebondissements. On retrouve des ingrédients qui “marchent” mais repris à une nouvelle sauce. Je souhaite vraiment que la suite continue à suivre cette bonne idée et qu'il y aura plus de détails et de descriptions comme l'auteur sait en mettre (car oui certains passages vous capturent au point d'oublier tout votre environnement).
Les personnages principaux sont très travaillés (normal hein) mais du coup en comparaison les personnages secondaires paraissent plus effacés. On sent vraiment qu'ils ont pour rôle de décor et d'accessoires. Ceci dit j'ai remarqué ce genre de chose sur des romans de plus grands auteurs…Mais Aliénor est travaillée, consistante. Ok elle est un peu casse-pied par moment, mais présentez moi un ado qui ne l'est pas et on en reparlera ! C'est le maux de notre siècle. (Je rêvais de mettre cette phrase). Gabriel me fait penser un peu à Stefan de “Journal d'un Vampire”. Ancien, qui devrait avoir accumulé du savoir, de la sagesse etc. mais qui se retrouve maladroit et un peu paumé face à une fille qui lui plait (c'est meugnon !)
Pour conclure je dirais : des personnages principaux bien pensés qui tiennent la distance, une bonne idée de fond, mais encore un peu de travail sur la partie “narration de l'action”. Éventuellement peut être approfondir les persos secondaires, mais je me rends bien compte que ce n'est pas toujours faisable, ça dépend de comment le livre arrive.
L'auteur nous livre des passages qui laissent voir son talent, et on en veut plus comme ça ! Il y a clairement de quoi faire d'excellents romans sous la plume de cette auteur, et on ne demande qu'à les voir.
Il est vrai que le public séduit ne sera pas le même que pour des séries plus “amples” (comme Anita Blake) et sera plutôt “ado”, mais ce n'est pas une tare. On dira que les puristes du genre trouveront à redire et qu'ils s'abstiennent si c'est pour ne pas voir ce qui se dessine.

La prophétie
Aliénor McKanaghan
Cassandre Amaranthe
Edilivre (18 juin 2010)
250 pages
Pris : Comparateur

3 commentaires:

  1. J’ignore si c’est dû au fait que la maison d’édition n’est pas très connue mais il est regrettable que ce bouquin ne soit pas plus populaire !

    C’est dommage...

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord ! En plus elle vient de terminer le tome 2 je suis impatiente.

    Mais je pense que c'est la maison qui est en cause

    RépondreSupprimer
  3. Arghh j'avais raté ton avis!! Comment ais je pu? Enfin, je l'ai dans ma PAl et ton avis me donne rudement envie de le lire au plus vite!!

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...