dimanche 3 avril 2016

Purgatoire des Innocents - Karine Giebel


Quatrième de Couverture :
Raphaël a passé des années en prison pour vols à main armée puis pour récidive. Pendant son absence, sa mère est morte de chagrin tandis que son jeune frère William prenait le même chemin que lui. Raphaël, à sa libération, entraîne celui-ci dans leur premier braquage en commun, une bijouterie de la place Vendôme, avec la complicité d’un jeune couple. L’affaire tourne mal, un policier et une passante sont tués, et William est grièvement blessé. Leur cavale devient pour Raphaël une véritable course contre la montre : il faut sauver son frère. Les quatre fuyards atterrissent à quelques heures de Paris, et trouvent le numéro d’une vétérinaire, Sandra, qu’ils prennent en otage chez elle, dans sa ferme isolée, et forcent à soigner William. Sa vie contre celle du braqueur. C’est dans cet état d’esprit que Sandra doit opérer dans son salon, sans trembler, elle qui n’est pas chirurgienne. Mais les jours passent et William n’est toujours pas en état de reprendre la route. Et lorsque le mari de Sandra prévient sa femme de son retour, tous attendent. Les uns de le prendre également en otage et Sandra d’être sauvée… ou peut-être autre chose...

Car ce que Raphaël ignore, c’est qu’ils sont dans la demeure du diable. Ce que Raphaël ne sait pas, c’est qu’ils sont dans la maison d’un psychopathe de la pire espèce, qui vient de ramener, à l’arrière de son camion, deux adolescentes enlevées à la sortie de leur collège.

De prédateurs, ils vont devenir des proies à la merci d’un monstre sans pitié…
Note :
♣♣♣
Avis :
Cela faisait des années que je n'avais pas lu cette auteur. Quel bonheur aujourd'hui de retrouver sa plume et de plonger dans un thriller aussi implacable.
A la lisière de la folie, cette intrigue nous plonge dans une affaire où chacun cache quelque chose et où tout peut arriver. Nous partons d'un braquage, mais nous finissons dans un petit village isolé où le mal à élu domicile.

Découpé en deux parties, cette histoire surprend. De bourreaux à victimes, le lecteur peut deviner certains pistes mais l'auteur prend garde à garder des réserves. Un thriller plus psychologique qu'actif où on se met à éprouver de la sympathie pour des gens qui mériterai leur place derrières les barreaux d'une prison.
Je vous déconseille de lire la quatrième de couverture. Elle n'aide pas à garder le suspens initial.
Sachez seulement que l'auteur n'écrit rien qu'elle n'a pas l'intention d'exploiter plus tard.

La fin peut surprendre, en particulier l'ami de Raphaël. Et je l'ai presque trouvé trop conventionnelle après une telle tension. Le livre fait crisser nos nerfs, mais la fin relâche doucement la tension. J'aurai peut-être préféré un final plus explosif, mais il n'en reste pas moins très bon.

Bref, pas ma meilleure rencontre avec l'auteur, mais un excellent thriller qui vous retourne et ne vous ménagera pas.

Infos :
Autres Livres de l'auteur sur le site :
ras
Autres Avis :

Autres Couvertures : 
Challenge(s) :

2 commentaires:

  1. J'étais ressortie assez mitigée de cette lecture, depuis, j'ai lu De force de la même auteure et j'ai préféré :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai d'autres romans d'elle. Certes celui ci est bien pour le côté torture, mais c'est tout je pense. Même si c'est bien écrit hein

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...