jeudi 14 janvier 2016

Astérix T.36 : Le Papyrus de César - Jean-Yves Ferri & Didier Conrad


Quatrième de Couverture / Résumé / Synopsis (dur de trouver un vrai synopsis) :
Rome, le palais de César.
Jules César reçoit Promoplus qui lui donne son avis sur son manuscrit et lui propose le titre Commentaires sur la Guerre des Gaules. Mais... mais Promoplus trouve qu'il y a un petit défaut dans ce manuscrit : c'est un certain passage, le chapitre XXIV, celui s'intitulant Revers subis face aux irréductibles Gaulois d'Armorique. Mais pour César, c'est la vérité, malheureusement, et il faut en parler.  Promoplus lui conseille de le supprimer tout simplement, pour faire mieux sur le curriculum vitae de César. Et puis, qui se souvient de ces Gaulois aujourd'hui ? César accepte l'idée.
Promoplus fait saisir toutes les copies du chapitre concerné, et fait mettre au secret les scribes numides qui ont travaillé sur ces copies. Ces derniers sont offusqués par la situation mais n'ont pas d'autre choix que de suivre les gardes.
Pourtant l'un d'entre eux, un certain Bigdatha, réussit à fuir avec le papyrus. Pendant ce temps, le livre de César sort et fait déjà un malheur auprès des journaux de l'époque. Bigdatha est arrêté, sans le papyrus. Promoplus l'interroge et découvre que le Numide a donné le papyrus à un colporteur gaulois ! Il doit le retrouver coûte que coûte avant que César n'apprenne cela, et décide de l'envoyer tenir conseil aux lions... Promoplus envoie sa garde spéciale aux trousses de ce colporteur.
Quelques jours plus tard, Obélix fait une petite promenade en forêt lorsqu'il tombe sur Doublepolémix, le colporteur, poursuivi par des Romains...
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Voici un nouvel opus des aventures du célèbre gaulois sous l'imagination de son nouveau duo.
Côté dessin, on a une nouvelle fois un travail soigné avec vraiment l'esprit des dessins originels malgré quelques petites différences (notamment chez les personnages secondaires et récurrents).
Côté intrigue, même si on est bien servi, j'ai regretté ce côté purement "critique".
Pour moi Astérix n'est pas une critique de notre société. Bien sur cela peut venir par petite allusion, dessinées ou scénarisées, mais pas sur un tome entier. Ce n'est pas le but des gaulois.

Malgré tout cela reste une bonne aventure. On retrouve César qui, indirectement, s'en prend à quelqu'un que les gaulois protègent. Les Gaulois ont une tradition orale, donc lorsqu'ils apprennent que César veut récupérer un papyrus, ils ont du mal à en saisir l'importance. Pourtant, Astérix et Obélix accompagneront Panoramix pour mettre l'histoire en lieu sûr.
On retrouve des jeux de mots, des altercations avec les romains, des gags, et tout ce qui plaît. On pourra néanmoins reprocher aux auteurs que, contrairement aux gags des premiers tomes, une bonne partie des gags de celui-ci perdront largement de leur force au fil du temps : trop de jeux de mots sur des noms propres qui ne resteront pas forcément dans l'esprit des plus jeunes.

C'est un 36ème tome honorable et j'ai pris plaisir à le lire, mais pas encore tout à fait aboutit à mon sens.
Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :
n/c
Autres Couvertures : 
n/c
Challenge(s) :
n/c

2 commentaires:

  1. J'ai été un peu déçue de celui-ci, j'ai trouvé que justement côté intrigue c'était pas top top... mais bon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas qu'elle soit très épaisse, mais elle reste un peu originale.
      Mon grand regret c'est qu'elle serve uniquement une critique. des intrigues du type "Le Bouclier" ou "Le Tour de Gaule" me manquent un peu :'(

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...