vendredi 23 novembre 2012

[Reader] - Nouveautés pour Noël


Plus besoin de vous présenter la lecture numérique, que vous soyez amateurs ou pas, vous n'avez pas pu échapper au phénomène, aux différentes offres des revendeurs ou directement des éditeurs. Le numérique fait son chemin en France, et gagne sans cesse de nouveaux adeptes.
Peut-être craquerez-vous cette année, ou pas, mais au cas où, voilà mon point sur les nouveautés.

Petite(s) Annonce(s) en fin d'article

Petit Rappel de ce que vous pouvez trouver sur le blog :

  • Le tag pour retrouver tous les articles : "Reader - Livres Numériques"
  • Quelques liseuses qui sont maintenant un peu plus ancienne c'est cet article : ICI.
  • Et l'article de cet été avec des mises à jour et des photos : ICI.
Donc vous avez tout compris sur les liseuses. Sauf que ça évolue, et plus vite que l'Iphone. Ce qui veut dire qu'en cette période de fête, tout les fabricants ont innovés, et du coup se repose la question de qui ? quoi ? késaco ?

  • l'OYO, de France Loisirs et Chapitre.com
  •  
    plus du tout à la page et clairement lent, la mise à jour n'est jamais arrivée et le pauvre est à présent dépassé. Néanmoins, si vous souhaitez commencer tout doux, vous en trouverez d'occasion peu cher et donc ce sera un bon moyen de commencer l'expérience des reader à bas prix. 
  • Le Sony - Sony, France Loisirs, Darty, Boulanger, etc.
    différentes nuances de papier en plein le soleil : le Sony s'en tire bien
Dernièrement, la PRS-T1 avait remporté mon vote et j'attendais donc avec une certaine impatience de découvrir les innovations de la firme, connue pour être plutôt réactive. Et bien là, grosse déception. Le PRS-T2 n'apporte presque rien de plus que le T1. Qu'on se le dise. 
Les grosses différences sont une possibilité de se connecté à une lecture "communautaire" et donc de partager sur des réseaux sociaux, un touché soft pour la coque noir, des boutons au design revu (exit les barres argentées et bienvenu aux logos en relief). Au final l'interface logiciel n'a pas tant évolué que ça et question objet c'est pareil. Pour ma part, les boutons ne me font pas rêver : c'est juste un risque de plus de s'accrocher dedans, de s'écorcher les doigts (oui je suis maladroite et alors ?)
Donc pour cette fin d'année, une déception pour le T2 qui n'offre pas autant d'avancées que ses concurrents. Je suis déçue et la déception est d'autant plus grande que j'étais vraiment une grande adepte de Sony. Le prix est compris entre 140 et 150 € (avec une offre de 20 € remboursé jusqu'au 31/12/12 dans les magasins participants). Le test complet des numériques. A noter que la boutique promise par Sony n'est toujours pas là, et que le constructeur ne répond rien à ces critiques !
Néanmoins, Sony reste un très bon fabricant, et sa liseuse a beau ne pas être si innovante, elle reste un très beau produit, bien fini et durable.
  • Le Cybook
Peu de communication pour Odyssey, du moins pas autant que peut le faire Amazon ou encore Kobo, et pourtant Cybook continue à évoluer et à proposer des innovations. La dernière en date : proposer le dernier né de la marque, doté de la technologie Frontlight (glo chez Kobo ou PaperWhite chez Amazon) et d'une offre conjointe avec Bragelonne qui propose une sélection de ses titres directement dans l'appareil neuf !
Une belle offre de lancement, trop discrète, pour un appareil qui a toujours ce design un peu arrondi (je lui préfère personnellement le rectangle de ces concurrentes). Léger, innovant le Cybook est une bonne alternative. Disponible chez Virgin ou sur le shop de Bookeen (ICI) pour 120 € environ. (Son écran et sa réactivité sont toutefois inférieur à ceux de ses concurrents.)

Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand
Kobo a commencé doucement avec un partenariat avec le Fnac, proposant un appareil à 129 € et 30€ de réduction pour les adhérents Fnac. Depuis cet été, Kobo a décidé d'élargir sa gamme, concurrençant ainsi Amazon (et lui coupant l'herbe sous le pied en présentant ses appareils très peu de temps avant l'annonce Amazon. Malin la com'). Bref, Kobo a donc à présent une gamme très complète d'appareils. Depuis peu, ils ont également sortis leur version "éclairée" de la liseuse : le KoboGlo. Les photos ont été prises à la Fnac Saint Lazare (avec le concours de Accrocdeslivres) entre deux clients qui voulaient également tester, et entre deux conseils aux acheteurs potentiels ^^ Merci aux vendeurs du rayon qui m'ont laissé faire. 

Je vais commencer par vous présenter les appareils avant de parler de la partie logicielle qui est la même pour les trois appareils (ou alors les différences peuvent être gommées pour une utilisation classique par un lecteur lambda).
  • Le Kobo Mini, à 80 € (j'arrondis légèrement).
Doté d'un écran de 5", avec des dimensions générales de 101x133x10 mm pour un poids de 134g, la Kobo Mini est un format "de poche". Les publicités l'annonçaient initialement comme la liseuse d'une taille idéale pour être glissée dans une poche. Publicités qu'on ne voit plus. D'une part je pense que le marché français n'est pas spécialement réceptif à cet argument et d'autre part parce que ce format mini reste un peu grand pour une poche (du moins les miennes) et étant carré, n'est pas forcément pratique dans les dites poches. Du point de vue de la connectivité point d'opportunités pour les livres audio et pas d'emplacement microSD donc aucune possibilité d'extension de la mémoire (d'un autre côté sans fichiers audio et avec 2Go de mémoire, c'est pas mal pour un lecteur "moyen"). Pour ce qui est du fonctionnement de l'appareil, c'est la même chose que pour le Touch et le Glo. Toutefois, c'est sans surprise qu'on apprend que l'autonomie de la mini est moitiée moins grande que ses copains : 2 semaines environ contre 1 mois pour toutes les autres du marché. Attention donc si vous êtes un lecteur un peu rapide ou compulsif (oui bon comme moi quoi) l'appareil risque de ne pas tenir longtemps ! Et avec 2 semaines annoncées, ça peut à mon avis à quelques jours pour les plus gros consommateurs. Prenez garde en choisissant votre appareil.
A côté de la Sony, le Kobo donne vraiment la sensation d'être très carré
L'arrière de l'appareil reprend le code graphique des nouveautés et offre des croisillons plus grands et plus suggérés par de légères rainures plutôt que par des losanges en relief comme dans la génération précédentes. Le touché, lui, est toujours soft.
Ne disposant que d'un bouton pour la veille, le kobo mini est entièrement tactile avec une coque présentant des marges assez larges.
Question couleurs, le mini est disponible en noir ou en blanc. Pour changer la couleur de la coque arrière, il faut acheter des dos de couleurs : bleu-vert, rubis ou violet. Il faudra débourser environ 17€ lors de votre achat pour cela.

  • Le Kobo Touch, à 100 €

Doté d'un écran 6" comme la plupart des appareils du marché, le Touch fait 114x165x10 mm pour un poids de 185 g. D'une taille standard, le touché est soft comme sur le reste de la gamme. L'une des particularité "physique" de Kobo est l'effet matelassé des arrières des appareils. Celui du Touch, un des premiers de la marque, est légèrement différentes des modèles plus récents. Les losanges sont plus marqués. A noter que les protections en silicone commercialisées par la marque tiennent comptent de cette particularité et sont conçues pour que les reliefs s’intègrent dans les creux de la protection. Si vous êtes sensibles à ce genre de détails, cela vous rend un peu captif de la marque pour ce qui est des protections.Question couleurs, on reste dans le classique lilas, argentés, noir et blanc. Contrairement au mini toutefois vous ne pouvez pas commander un autre arrière à l'achat.
Comparée à la Sony, le Kobo fait plus "trapu". Après y avoir longuement réfléchis, c'est principalement du aux marges de plastique un peu plus importantes sur les côtés de l'écran sur la Kobo et sur le choix de Sony d'"allonger" son appareil avec un appendice un peu plus long vers le bas (en gros la partie située sous les boutons de commande).
Pour ce qui est du fonctionnement, on est sur du tout tactile une fois de plus. L'appareil ne gère toutefois ni les fichiers audio ni la fonction de défilement (pas question de tourner les pages en faisant glisser son doigt de bas en haut).


  • Et enfin, KoboGlo à 130 € !

Egalement doté d'un écran 6" d'une résolution de 1024x768 la qualité de l'écran vaut pour moi le Sony (je rajouterai que d'après les numériques, ces écrans sont légèrement inférieurs toutefois à l'écran du Kindle. A vous de voir, mais après test, ce n'est pas un réel critère pour le lecteur qui n'est pas un amoureux profond de technologie). L'appareil est légèrement moins haut que son copain Touch avec des dimensions de 114x157x10 mm pour un poids identique de 185 g. Comme le Touch, la Glo est doté d'un emplacement microSD (soit une mémoire de 2Go extensible) mais ne gère toujours pas l'audio. Le processeur est plus puissant que celui du Touch et l'autonomie annoncée est d'un mois, même en utilisant l'éclairage (je n'ai pas pus tester cette dernière partie). La Glo est réactive, utilise le WiFi et propose de profiter de l'offre de Fnac sans restreindre le consommateur : la Fnac annonce que vous avez la possibilité de lire vos fichiers sur d'autres appareils.
image : lesnumeriques.com
Du point de vue physique, la Glo présente le même effet matelassé soft. Disponible en blanc et noir, comme pour le mini, vous avez la possibilité de commander du rose ou du bleu. Contrairement à la Touch qui offrait la possibilité d'un bouton dédié à l’accueil  ici point de bouton, tout fonctionne via l'écran. Il faut tâtonner un peu au début, se balader dans les menus et fouiller, pour trouver comment revenir au menu souhaité. Comme sur la Touch pas de défilement horizontal pour les pages, mais vous avez néanmoins la possibilité de personnaliser le défilement des pages.

Pour ce qui est de l'éclairage, probablement le thème que vous attendiez le plus. Donc, je commence par un petit rappel : ce n'est pas du rétro-éclairage comme pour une tablette ou un PC, mais un éclairage de l'écran (comme si vous aviez une petite lampe braquée sur l'écran). Par conséquent ce n'est pas le même confort. Là ou l'écran de tablette fatigue assez rapidement les yeux, l'éclairage des liseuses est très agréable. Il apporte un confort supplémentaire surtout dans des conditions de lecture peu optimales. On s'y habitue très rapidement et la possibilité de régler l'intensité de cette luminosité du bout du doigt est très attrayante. On peut facilement changer cette luminosité suivant l'endroit où on se pose.
Du point de vue de ce qui n'est pas tout à fait au point, le fait que la luminosité ne soit pas homogène. Les côtés de l'écran sont beaucoup plus éclairés et c'est visible. De même, l'intensité maximale pique sérieusement les yeux, je vous la déconseille quelque soit la situation de lecture. De plus, de manière générale, lire dans le noir complet est déconseillé puisque le contraste blesse les yeux même avec une luminosité tempérée. Si vous devez lire dans des endroits très sombres, n'hésitez pas à baisser la luminosité pour que cela ne vous fatigue pas trop.
Je suis donc convaincue par cette nouvelle technologie qui se commande via un petit bouton en haut de l'appareil. C'est un petit luxe c'est sur, mais c'est un plaisir.



Je passe maintenant à la partie utilisation de l'appareil. Comme je l'ai évoqué plus haut, vous avez la possibilité de régler le rythme de rafraîchissement des pages ainsi que la manière de faire défiler les pages. Mais en plus vous pouvez accéder à des réglages variés : vous pouvez changer les polices (7 intégrées et possibilité d'en rajouter), la taille des lettres, leur épaisseur, la finesse, les interlignes...Ces réglages sont particulièrement intéressant pour les personnes qui ont un peu de mal à lire à mon avis. Je pense en particulier aux personnes dyslexiques : une étude récente évoque la possibilité que l'augmentation des interlignes facilite la lecture pour ces personnes. Ces réglages peuvent donc être vraiment une aubaine. De plus, vous avez la possibilité de voir les réglages en direct avant de les appliquer grâce à ce petit tableau avant/après. Un très bon point.

Depuis peu, vous avez également une option "étagère" qui semble être le pendant kobo des étiquettes/collections de Sony. Très intéressant également pour ceux qui ont tendance à remplir leur appareil et ont donc besoin d'une variété de classement possible. Ces étagères se pilotent du bout des doigts, l'ajout et facile et rapide.

Pour la bibliothèque, vous avez deux possibilité d'affichage, en liste avec couverture ou par couverture (voir photo, c'est le contenu d'une étagère avec l'un des fichiers de la Fnac).
Vous pouvez rechercher un titre par auteur, par titre ou par type (journaux, magazines, livres).
Vous avez un outil de prise de note avec un clavier virtuel assez réactif mais pas autant que votre clavier d'ordinateur bien sur, vous pouvez surligner et placer des marques pages. Le logiciel a une petite animation qui montre un marque-page s'installer entre les pages du livre à l'endroit où vous quittez le fichier. C'est mignon bien que peu utile.
photo lesnumeriques.com - photo avec éclairage
En option, vous avez un outil croquis (peu attrayant car manquant de fluidité et de d'option), d'un jeu d'échec, d'un jeu de sudoku...peu intéressant pour le lecteur à mon sens, mais dans l'éventualité ou vous tombez en panne de livre pourquoi pas...

Dans la même veine, vous avez un outil statistique qui est sympa pour ceux que ça intéresse, les autres n'iront pas plus loin que lire le nom de l'outil.
Personnellement, je trouve ça fun mais question utilité voilà...

Et sinon, Taly en conviendra, Kobo vous délivre des récompenses de lecture (lire un livre plus d'une heure, en une fois, après minuit etc.) attention, vous n'avez plus de vie : cela se met en ligne sur Facebook ! On le saura si vous passez votre nuit à lire (alors si vous avez votre patron sur Facebook, faites gaffe les lutins).

Je voudrais revenir une petite fois sur l'écran d'accueil. Il se présente avec 5 livres et deux propositions "Lecture" et "Découvrir". Kobo vous propose régulièrement des extraits et des découvertes de romans et surtout la possibilité d'acheter le livre qui va avec l'extrait que vous êtes en train de lire. Lors de mon test à la Fnac, la liseuse me proposait systématique d'acheter. C'est très agaçant au bout d'un moment.
Mais l'ironie est que lorsqu'on cherche la boutique on galère un peu. De plus, je ne sais pas si c'est un problème lié au fait des appareils présentés en expo, mais elle était complètement à la ramasse sur la boutique.
Concernant cette fameuse boutique, elle propose un "classement" par genre plus ou moins heureux mais qui peut proposer des idées au client. L'avantage au moins de Sony c'est qu'on a toujours pas de boutique, donc pas de problème !


Le texte des numériques dont certaines photos sont issues.


Passons maintenant à 
  • Kindle, de Amazon

    • Attention pour ceux qui sont intéressés par la gamme Kindle : avec l'approche des fêtes, Amazon se retrouve en rupture temporaire des stocks. Par conséquent les derniers modèles, paperwhite et paperwhite 3G ne seront pas livrés avant février 2013. Néanmoins, le modèle à 79€ est lui toujours disponible.

      • Kindle 79 € :"petit, léger, conçu pour la lecture".

Pour avoir eu l'occasion de "jouer" avec les modèles, j'avoue être moins séduite par l'offre d'Amazon. Le Kindle est vraiment limité par ses quelques boutons (sans offre tactile) et devient un peu laborieux assez rapidement.

Alors Kindle est assez fluide certes, mais le format propriétaire d'Amazon me pose problème.

A propos du Kindle PaperWhite à 129 € ou 189 € pour la version 3G.

Ce qu'en dit Amazon :
  • Éclairage intégré breveté qui illumine uniformément l'écran pour une expérience de lecture unique, quelles que soient les conditions d'éclairage
  • Paperwhite affiche 62% de pixels en plus pour une résolution inégalée
  • 25% de contraste en plus pour un texte net et foncé
  • Même en plein soleil, l'affichage des textes et des images est net et précis, sans reflets
  • Nouvelles polices ajustées sur mesure : 6 styles de police, 8 tailles de police ajustables
  • 8 semaines d'autonomie de batterie, même avec l'écran éclairé
  • Peut contenir jusqu'à 1 100 ebooks : emportez votre bibliothèque partout avec vous
  • Wi-Fi intégré : téléchargez des livres en moins de 60 secondes
  • La nouvelle fonctionnalité Temps de lecture utilise votre vitesse de lecture pour vous indiquer dans combien de temps vous aurez terminé la lecture du chapitre
  • Vaste catalogue de livres et petits prix : des dizaines de milliers de titres à moins de 8€
Commander le kindle paperwhite

D'après lesnumériques.com, l'écran du Kindle serait le meilleur des liseuses du moment. Toutefois, je vous rassure, les écrans de Kobo et Sony sont plus qu'agréables.
Comme pour les autres appareils, vous avez des possibilités de réglages (marges, interlignes, police, taille) ce qui est un avantage certain.

D'après Amazon (mais qui est à tester), vous avez également la possibilité de lire des bandes dessinées de manière agréable (mais en noir et blanc) grâce à une option qui augmenterait la taille du texte dans les bulles.

De ce qu'on peut lire ici et là sur le net, le Kindle paperwhite est un bon Kindle, toujours au format propriétaire Amazon, et qui offre un confort supplémentaire grâce à la possibilité du rétro-éclairage. J'espère avoir l'occasion de le tester, mais probablement pas avant février 2013. 



EDIT : Je savais que j'avais oublié de parler d'un point (en fait les photos prises ont buggé et n'ont pas été transférées). Je voulais rajouter un point sur les "produits dérivés" liés aux liseuses : en l’occurrence les différents modèles de pochettes et autres protections d'appareils.

A savoir que la plupart des propriétaires de liseuses seront tentés d'acheter une protection pour leur appareil. C'est un peu le même phénomène que pour les smartphones à mon sens. Seulement voilà, prenez garde.
Premièrement, excepté pour la gamme Kindle, et dans une moindre mesure Sony, les marques disponibles en France sont peu exportées, et par conséquent leurs produits dérivés sont peu "copiés". Ainsi si vous choisissez par exemple d'acheter Kobo, il vous sera difficile (voir impossible) d'acheter des protections autres que celles proposées par la Fnac, et par conséquent impossible d'échapper à leurs prix ! (Pour Amazon et Sony, deux géants aux retombées internationales, on peut, en fouillant un peu, trouver des sites qui vendent des protections compatibles mais non griffées. La qualité est peut-être légèrement inférieures, mais vu la différence de prix entre "l'officiel" et le "compatible", tant que ce n'est pas dangereux pour ma santé, je préfère le compatible et tant pis si je n'ai pas le nom de la marque sur la pochette !).
Pour rester dans l'exemple de Kobo, les protection vendues à la Fnac sont à 10€ environ pour la protection silicone du Touch...mais qui protège uniquement l'arrière et les côtés ! Votre écran n'est alors par protégé et risque de prendre des coups dans votre sac si vous ne trouvez pas un système par vous même. Et pour une protection, qui inclura aussi l'écrant, il faut compter 30€ ! Et pour ce prix là, vous avez en fait des simples protections qui ont l'air d'être en carton tendu de pseudo-tissus ou d'une matière qui vous offrira ce touché soft. Et ces protections rappellent fortement celles de l'Oyo, c'est à dire que c'est un système avec un élastique et des petits crans en plastique à l'intérieur pour tenir les coins de la liseuse. Honnêtement, ça m'a plutôt déçue. Vous avez également les modèles qui ressemble aux pochettes de netbook et vous vous retrouvez un peu con pour utiliser votre liseuse avec une pochette, certes matelassées et protectrices, mais guère pratique pendant l'utilisation de l'appareil. Vous avez en plus le modèle type "smartphone" où vous glissez la liseuse par le haut (voir illustration en début de paragraphe), avec le même inconvénient de ne pas savoir quoi faire de la protection pendant votre lecture.
Lors de ma visite, la Fnac proposait également un modèle avec un petit appendice qui venait refermé la pochette via un système d'aimants : c'est un système intéressant, mais le modèle présenté ne m'inspirait aucune confiance, l'aimant retenant à peine ce qui fermait la protection.

Donc pour ce qui est de l'achat de la protection, ne foncez pas tête baissée dans ce qui est disponible en rayon. N'hésitez pas à fouiller les sites étrangers livrant en France pour voir si vous ne trouvez pas un modèle compatible avec votre appareil, quel qu'il soit, et qui vous convienne sur le plan esthétique, pratique et sécurité.
Pour ma Sony j'ai une pochette Noreve de qualité qui me convient et me séduit (ils produisent également pour Kobo et Kindle). Ils sont un peu cher et la livraison a été un peu lente, mais le produit est vraiment de bonne qualité !
Dans le genre étranger vendant aussi en France, vous avez ce site, mais je ne connais pas : Casecrown.


PLUS : Taly nous a trouvé une nouvelle librairie en ligne gérée par ActuSF (si j'ai bien compris) : emaginaire.com
PLUS : Sab vous a fait un bel article sur les eBook et les conversions de fichiers si vous souhaitez/avez peur d'acheter sur Amazon. Article ICI.


Petite(s) Annonce(s) :

Vend Sony PRS-T1 état neuf contacter pour prix
Vend Sony PRS-T2 état neuf contacter pour prix

1 commentaire:

  1. J'ai opté l'an dernier pour un Kobo touch et j'en suis ravi, c'est un très bon reader que je conseille à chaque fois à ceux qui veulent se mettre à la lecture numérique.
    Si je devais changer aujourd'hui, je choisirais un Kobo Glo, la technologie d'éclairage d'écran semble vraiment idéale.

    En tout cas, merci pour cet article !

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...