mardi 15 mai 2012

Devil City T.1 : Devil City - Jana Oliver

Quatrième de Couverture : 
Piégeur de démon :
un métier dangereux et exclusivement masculin !

Pourtant, c’est la carrière qu’a choisi Riley Blackthorne.
Dans un monde en ruine, démoli par des démons apparus à la surface de la terre, elle devra prouver à tous qu’elle est de la trempe des meilleurs. Ça tombe plutôt bien, les démons n’attendaient que ça.
Note : 
♣♣♣
Avis : 
Dernier bébé de Castelmore, j'avais entendu parler de ce roman il y a plusieurs mois via Lothfleur, qui a adoré. Du coup, je partais avec un a priori très positif et j'étais très curieuse de découvrir le roman. 

On se situe dans un monde légèrement dystopique : la vie suit son cour mais il y a eu un évènement qui a sévèrement changé la donne. La grande majorité des gens sont pauvres et le l'enseignement se fait dans des commerces désaffectés. Les élèves sont regroupés au gré des envies de l'administration, ce qui fait qu'on ne sait jamais qui on aura près de soi. Les démons sont une triste réalité et il existe des gens qui tentent de s'occuper de ce problème. 

Riley est la digne fille de son père : orpheline de mère, elle a la traque dans le sang. Elle ne veut rien faire d'autre que de suivre les traces de son père et devenir une grande piégeuse de démon. Elle suit donc la formation des apprentis sous l'égide de son père - un peu à contrecœur pour ce dernier. 
Riley apprend les ficelles de la chasse et des particularités des démons. Les contacts à avoir pour se fournir de l'eau bénite où encore à qui revendre ses démons pour qu'ils soit transmis au Vatican et non pas revendus au marché noir. 

Mais un jour, le drame se produit. Riley subit une lourde perte et son monde s'écroule. Son apprentissage est transféré à un l'un des pires chasseurs de la Guilde : un homme doué mais qui déteste son père, et qui semble également détesté la fille. Mais Riley est déterminé à prouver sa valeur coûte que coûte et serre les dents. 

Épaulée par Simon, un apprenti un peu trop religieux et Beck, l'apprenti de son père, Riley va plonger dans le monde des démons, des machinations et des trahisons. 

Il y a de l'action et des rebondissements je ne le nie pas. Personnellement je n'accroche pas au personnage de Simon, lui préférant la personnalité écorchée de Beck. Mais la pire c'est Riley, qui juge beaucoup à l'emporte pièce et laisse ses émotions empiéter sur sa vision des choses. Elle va condamné Beck et ne lui laisse pas sa chance, alors que l'auteur nous donne l'occasion d'entrer dans la tête du jeune homme et découvrir à quel point Riley se trompe. 

J'ai beaucoup pensé à Strange Angels en lisant ce roman, les ressemblances sont troublantes. Mais j'apprécie moins Riley que Dru. Le courant ne passe pas tout à fait, en revanche les aventures de la jeune fille sont passionnantes et je suis curieuse de découvrir ce qu'il va se passer maintenant.

Affaire à suivre !

Info(s) : 
  • Devil City (Forsaken) 
  • Devil City #1 (The Demon Trappers  #1) 
  • Jana Oliver
  • Castelmore (mars 2012)
  • 440 pages
  • YA - dystopie - fantastique - démon
  • Fiche Goodreads
Couvertures : 

1 commentaire:

  1. Bah, c'est clair que Beck est mille fois plus intéressant que Simon, quand même ! xD
    Comme j'ai d'abord lu les Demon Trappers, j'ai fait le rapprochement inverse, tiens...
    Je suis contente que ça t'ait plu en tous cas !

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...