dimanche 26 février 2012

Go to Hell - Oxanna Hope


Quatrième de Couverture :  
Cassie n’a que 18 ans mais elle a déjà beaucoup voyagé. D’une ville à l’autre, elle tente en vain de se fondre dans la masse pour échapper à son passé. Lorsqu’elle débarque à Fairfield, elle garde encore l’espoir d’y trouver un peu de tranquillité. Cependant, dès le départ, son désir est voué à l’échec ; son franc-parler et sa beauté envoûtante la feront sortir du lot.

C’est que Cassie n’est pas tout à fait comme les adolescentes de son âge. Elle aime s’amuser, se battre et jouer avec les sentiments des autres. Brian, son nouveau camarade de lycée, en fera l’amère expérience et découvrira par la même occasion qu’elle est dotée d'un pouvoir peu commun.

La rencontre entre Cassie et son professeur de philosophie, Damian, va changer la donne. Cet homme au sourire énigmatique et charmeur est très différent de tous ceux qu'elle a croisés jusqu'ici. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu’ils voudraient bien le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.

Mais ils ne sont pas les seuls à en posséder un…

Entre magie noire, entités démoniaques et traques, une histoire d’amour tumultueuse qui risque de les mener jusqu’aux portes de l’Enfer ou d’ailleurs…
Note
 ♣♣♣♣
Avis : 
 Ce roman n'a pas été facile à noter, il a un moment flirté avec le 3 pour atterrir à 2.75. Premier roman d'une jeune auteur de mémoire et d'une jeune maison d'édition j'ai pas mal hésité avant de le commander puis me suis lancée quand même, pour voir. 
Il faut savoir que la couverture est bien celle du livre...et que dessus la jeune femme a aussi le crâne étiré ! Il m'a fallu un moment pour comprendre d'où venait le problème, mais pas moyen d'avoir autre chose en tête, ce qui est dommage puisque la couverture est plutôt sympa par ailleurs. 
Concernant l'objet, il est plutôt pas mal et ne fait pas cheap.

L'histoire est assez simple : Cassie a 18 ans et fréquente le lycée histoire d'être comme tout le monde, plus que par volonté d'intégration ou autre. Elle y va, fait tapisserie et repart. Elle est violente, un poil vulgaire, provocante et volontiers moqueuse et cynique. Gare à celui qui s'y frotte. Un jeune homme gentil de son lycée va essayer de se rapprocher d'elle...et va amèrement le regretter sans pouvoir s'empêcher de recommencer. Une fille sexy dans un bahut plein de garçons en pleine perturbation hormonale ? Normal. 
Le comportement de Cassie dérange également le lecteur puisqu'on ne peut s'identifier ou comprendre la jeune femme. La narration a beau permettre d'avoir son point de vue on ne comprend pas le pourquoi de ces réactions. 
Il y a bien des allusions à un passé douloureux, mais pour autant rien qui explique ce comportement. Dès les premières lignes, elle clame vouloir se fondre dans la masse mais fait tout pour se faire remarquer et semble se délecter du regard des autres. 

Ensuite il y a Damian, professeur de philosophie. Alors je sais que les profs de philo ont mauvaise réputation mais...un prof qui se contente de bouquiner un peu en cours et basta ça ne fait rien à personne ? Personne, ni élève ni adulte, ne semble trouver ça bizarre. Ok il est canon et les filles bavent dessus mais tout de même !
Il a lui aussi des réactions étranges. Il a plus d'une vingtaine d'année, et l'auteur a bien réussi à lui donner plus de maturité d'adulte que Cassie, mais fréquemment j'ai eu un temps d'arrêt en me demandant si telle réaction ou telle phrase était crédible.

Je vous rassure, il y a un scénario, mais il met vraiment du temps à se mettre en place, plus de la moitié du livre qui sert principalement à placer Cassie et le malheureux garçon gentil, puis Damian après un tiers. Mais le scénario n'est pas clair et un peu trop lent. Ce tome ressemble à une mise en bouche et aurait peut-être du être assemblé à la suite. L'auteur s'essaye à des révélations et des rebondissements - qui sont plutôt réussis - mais interviennent trop tard. Du coup, le roman finit sur une situation complètement floue pour les lecteurs, et il devient difficile de comprendre l'intention de ce premier tome. 

Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, au contraire je trouve qu'il y a pas mal de points positifs qui mériteraient de continuer à être développer, mais il y a des maladresses qui peuvent perdre des lecteurs : l'auteur ne peut pas vraiment se permettre ce genre de chose dans un premier roman (de saga j'entends). 
Néanmoins, avec une préparation comme cela - et par exemple tant d'attention pour trois lycéens qui semblent ordinaires au premier abord - je ne peux que souhaiter un tome 2 explosif, qui ne perdent pas de temps en préliminaire et fonce au cœur de l'action.

Infos : 
  • Go to Hell 
  • Go to Hell #1
  • Oxanna Hope
  • Ed. Nargäl
  • décembre 2011
  • 306 pages
Challenge(s)

8 commentaires:

  1. Il me tente depuis quelques temps... mais 15 euros :/
    Par contre, moi j'aime pas le prénom de l'auteur, Oxanna, ça me fait penser à la nana du même prénom qui fait du porno (que je n'ai pas encore vu "en action" hein ms dont j'ai entendu parler ^^) lol

    RépondreSupprimer
  2. je l'ai tu me fais un peu peur nyx. avis mitigé, long a partir et maladresse. Je verrais bien

    RépondreSupprimer
  3. Ta revue m’intrigue, j’en ferais peut-être l’acquisition quand le second tome sera disponible en VF...

    RépondreSupprimer
  4. Tara : je te rassure, je ne suis pas, et de loin, une actrice de porno.
    SilverLining : je suis une auteure française, il n'y a donc aucune traduction VF à venir puisque le roman est écrit en français.
    Nyx : merci pour cette chronique, j'essaierai de m'améliorer.
    Oxanna.

    RépondreSupprimer
  5. Française ? Ah mais pour moi ça change tout ! Allez hop, dans la Wish-list :o)

    RépondreSupprimer
  6. Tiens je n'avais pas fait attention désolée Silver ^^

    @Oxanna : moi j'aime bien ton prénom ^^
    Plus sérieusement je trouve vraiment que tu as de très bonnes idées et je suis curieuse de voir la suite, c'est frustrant comme fin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi désolée ? Il n'y avait aucune raison pour que tu mentionnes l'origine de l'auteure. Mais c'est vrai qu'avec un nom comme celui-là, si on s'arrête là, on le prend d'office pour un nom anglais.

      Supprimer
  7. @ Nyx : A l'occasion, je serais ravie que tu puisses m'en dire un peu plus sur les maladresses du livre afin de rectifier le tir pour la suite.
    Oxanna

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...