jeudi 22 décembre 2011

Juste après dresseuse d'ours - Jaddo

Quatrième de couverture : 
Petite, je voulais faire dresseuse d'ours.
Et puis ça m'a passé et j'ai fait docteur. Généraliste remplaçante.
Mais quand même, depuis douze ans (entre la fac, l'hôpital et le cabinet), j'ai eu le temps de voir un paquet de choses absurdes, terrifiantes, émouvantes, révoltantes, rigolotes. J'ai eu le temps de dire un paquet de conneries, et d'en faire quelques-unes. J'ai eu le temps de mettre de côté un paquet d'histoires à raconter.
J'ai eu envie de les écrire, d'abord pour ne pas oublier ce qui me scandalisait à l'époque de l'hôpital, pour ne pas me laisser aller à m'habituer. Puis pour vomir ma frousse de me voir parfois si impuissante. Puis pour partager les rencontres, les fragments de victoires, les bouts de vie savourés.
Ces histoires, je les livre brutes, dans le désordre, comme je les ai vécues et comme elles me reviennent.
Note : 
♣♣♣♣
Avis :
Ce livre là n'était pas pour moi, je l'ai discrètement emprunté à son propriétaire le temps d'une petite lecture depuis le fin fond du canapé. 
Ce livre ce sont des tranches de vie, des anecdotes, les coulisses de la médecine.

Jaddo tient un blog, mais j'avoue ne l'avoir jamais lu, par conséquent aucune comparaison possible. Je ne fais pas médecine - et ne l'ai pas tenté - donc il est vrai que certaines choses ne me parlent pas ou certaines blagues m'échappent. Ceci dit je vis avec un étudiant en médecine, donc ça me parle un ptit peu :)
Mais ces histoires, qu'elles soient drôles, révoltantes ou touchantes, sont dans leur grande majorité accessibles à un public de néophytes. 

Oui certains médecins sont ci ou ça, il y a des gens mauvais ou qu'on apprécie pas (voir les deux) partout. Ceci dit je crois qu'avant de lire ce livre, on ne se rend pas compte de ce par quoi passe les étudiants et ce que vivent les médecins (les généralistes en l’occurrence). Assez éclairant. 

C'est agréable à lire, ce sont des petites histoires assez courtes, c'est touchant parfois - comme la demoiselle aux urgences obstétriques, révoltant - souvent des histoires de chirurgiens, voir même à vous tirer les larmes - comme le jeune homme qui dit simplement "je vous ai amené mon grand-père pour que vous le soignez, et maintenant il est mort."

Je crois qu'on ne peut pas rester indifférent et que c'est éclairant. A moins d'avoir le types de médecins qu'elle critique, vous verrez votre généraliste d'un nouvel œil.
Je le recommande, qu'on soit ou non dans le domaine de la santé (je suis générale). 
Une très bonne lecture pour ma part.

Autres Avis :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...