lundi 24 octobre 2011

Jack Ryan Jr. T.2 : Mort ou Vif - Tom Clancy



Quatrième de Couverture :
Le Campus : une organisation secrète, créée sous l'administration du président Jack Ryan, chargée de traquer, localiser et éliminer les terroristes. Et tous ceux qui les protègent.
Son pire ennemi : l'Emir, un tueur insaisissable, qui a programmé la destruction de l'Occident.
Ses hommes : Jack Ryan Jr et ses cousins, plus quelques recrues de choc.
Leur mission : prendre l'Emir. Mort ou vif !


N° l des ventes aux U.S.A., Mort ou vif signe le retour tant attendu du maître incontesté du techno-thriller. Comme toujours, parfaitement informé des enjeux politiques et militaires les plus secrets de la planète, l'auteur d'A la poursuite d'Octobre rouge et du terrifiant Sur ordre qui avait décrit cinq ans à l'avance les attentats du 11 septembre 2001, s'y montre d'une prescience troublante.
Note : 
♣♣♣♣♣
Chronique :

Merci aux éditions Albin Michel pour ces deux romans. Toutefois une question s’impose à moi : pourquoi avoir choisi de faire une parution en deux tomes distincts, alors qu’ils sont indispensable l’un à l’autre ? Le tome 2 est une continuité du tome 1 qui n’aboutit à rien seul. De plus vu le choix de mise en page et de police, les deux tomes auraient pu être fusionnés.
Bref, ceci était une question existencielle, mais qui ne manquera pas d’interpeller toute personne ayant un budget un poil serré (en effet ça nous fait du 44€ éditeur pour les deux).
Pour l’histoire, on plonge dans le monde de l’espionnage aux USA. Un ennemi public, l’Emir, des opérations secrètes et dispersée qui progressent lentement et en secret, un président qui fait office d’épouvantail et un ex-président qui se laisse convaincre, des espions recrutés un peu partout…et une grande question : on aboutit à quoi à la fin ??
Lorsque j’ai commencé cette lecture, j’ai détesté être baladé d’un bout à l’autre du globe, à raison de quelques petits paragraphes, voir d’un chapitre, sans explications avant/pendant/après. Et ne parlons pas des multiples noms de personnages qui apparaissent, et dont on ne sait pas si on les reverra plus tard. Du coup dur de tout retenir, mais on ne sait pas lesquels sont important. Résultat, à la moitié du premier tome, je galérai encore à retrouver qui est qui ? Défaut qui passe passé cette première moitié, mais qui fait qu’il faut bien s’accrocher au départ. De même les multiples petites histoires, trouvent doucement une cohérence dans la deuxième moitié du premier tome, et finissent par accrocher l’attention du lecteur. Il était temps me direz-vous, mais si l’on remet en perspective, un quart de l’histoire global, ce n’est pas trop dramatique.
Le côté patriote n’a trouvé aucun écho en moi, mais je ne suis pas américaine, et ce livre semble plus à destination du public américain. Soucis quotidien, économie, armée, politique et j’en passe doivent plus parler à l’américain moyen, qu’au français, à moins que celui-ci ne suive l’actualité internationale.
Regardons maintenant ce roman comme un thriller (il est présenté comme techno thriller :
Le techno-thriller est un genre de la littérature, du cinéma, du jeu vidéo et de la bande dessinée populaires. Il consiste à développer une intrigue contemporaine de politique-fiction catastrophe (guerre, menace terroriste majeure, etc) dont la résolution passe par l'usage de moyens militaires de haute technologie et par des actes héroïques individuels. (source : Wikipedia) )
Un complot qui se trame à l’échelle du globe, des protagonistes qui passent d’un pays à l’autre, d’un côté pour monter leur coup, de l’autre pour contrer les vilain. Bref du classique du genre. Il y a une volonté de l’auteur de donner de la profondeur aux personnages, malheureusement, il y en a trop, et on les voit trop peu à chaque fois, pour que cela réussisse. Heureusement, toutes les pistes lancées par l’auteur sont exploitées et vont trouver une réponse, mais là encore, il y en a un paquet.
J’ai trouvé dommage que la fin se fasse si vite. Nous avons trois personnages qui disparaissent purement et simplement (plus simple peut-être) : la prostituée, la mercenaire et sa cible. Pourquoi en parler autant si c’est pour qu’ils ne reviennent même pas pour une fin digne de ce nom ? et mon plus gros reproche, la fin « fin » du livre.
Pendant les trois quarts du scénario, l’auteur peaufine son coup fort, des petits détails sont fouillés (trop parfois, parce que avoir 15 références d’armes ou de silencieux ne m’intéresse pas) et tout tombe d’un coup. Je sais que les meilleurs plan peuvent échouer sur un petit rien, mais là c’est un roman. Démanteler un projet semblable à celui du 11/09 en quelques pages me parait décevant.
Bref, je dirai que ce roman n’est pas mal, il est fouillé et on est sensible aux efforts faits, mais un ensemble de petits détails font que pour moi il passera juste la barre de la moyenne (3/5, voir 3.5/5).
Un dernier détail, ne tardez pas trop après le tome 1 pour embrayer sur le tome 2, sinon vous risquez de nager un peu en attendant de retrouver vos marques.

Mort ou Vif
2 tomes indissociables
Tom Clancy
Albin Michel
452 et 458 pages
22€ l’unité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...