dimanche 14 août 2011

Toi contre Moi - Jenny Downham

Quatrième de Couverture :

Roméo et Juliette des années 2000, Toi contre moi est tour à tour haletant, drôle, tendre et terrible. Ses deux héros, Ellie et Mikey, tiraillés entre leurs familles et leurs sentiments, se battront jusqu'au bout pour pouvoir vivre leur première grande histoire d'amour.

Chronique :

Quand je vois le résumé, je me demande ce qui m'a poussé à choisir ce livre. En effet, pour le moins lapidaire, le résumé ne dit rien qui ne m'attire d'habitude. Les histoires d'amour entre ados moi...
En vérité j'ai pris ce livre - encore merci aux éditions Plon - pour la simple et bonne raison que tout le monde en faisait tout un foin et que j'étais curieuse de comprendre.
Maintenant que je l'ai lu je suis encore plus curieuse !
Pour ce qui est de l'histoire, le rapprochement avec Roméo et Juliette peut se faire, même si c'est sans commune mesure avec la pièce de Shakespeare. Ici, à la place des Capulet et des Montaigu, nous avons deux familles très différentes : l'une - les Parker -  est riche avec Papa-Maman-Grand Frère-Petite Soeur, a une grande maison etc., l'autre - les MacKenzie - est très pauvre avec une mère célibataire et passablement alcoolique, un frère de 23 ans qui bosse dans un pub, une soeur au lycée et une au collège dans une maison plutôt...mal entretenue. Voilà pour le décor.
Dans ce roman, les deux famille s'affrontent pour une raison sordide. L'auteur semble prendre plaisir à écrire sur des sujets si difficiles à aborder, et dont il faut pourtant parler.
Karyn MacKenzie accuse Tom Parker de l'avoir violée. Et voilà le fond sordide de ce roman. Nous ne découvrons pas l'affaire. Lorsque nous ouvrons le livre, la justice a déjà été saisie et toute la ville est au courant. Nous prenons les choses au moment où le jeune homme est placé en liberté provisoire en attendant l'audience préliminaire qui devra déterminer si il y a procès ou non - selon la version de Tom : Coupable ou Non Coupable.
Mikey est le frère ainé de Karyn et il se sent impuissant face à cette situation. Il a du mal à gérer sa famille et son boulot, mais maintenant que l'une de ses soeurs a vécu quelque chose d'aussi traumatisant et refuse de mettre un pied dehors, les choses dérapent complètement. Il est perdu et ne sait plus comment réagir.
Ellie Parker, petite soeur de Tom, est le principal témoin de sa défense. Elle idolâtre son frère et fera tout pour l'innocenter.
Tout les acteurs du drame sont en place. Ils vont se rencontrer et se sentir attirer envers et contre tout.
C'était un sujet difficile - le viol, ce qui en résulte, la justice etc. - mais comme pour le premier roman de l'auteur Je Veux Vivre, je suis déçue de la manière dont ça a été traité. L'accent est mis sur l'histoire d'amour naissante entre Mikey et Ellie et le reste n'est qu'une toile de fond, un accessoire pour rapprocher les deux jeunes gens. L'horreur vécu par Karyn, le doute mis en raison de la défense de Tom, tout ne sert qu'à nous donner un éclairage sur Mikey et Ellie et faire ressentir de la compassion au lecteur.
De ce point de vue là c'est réussi : le comportement des Parker est assez révoltant et Ellie nous inspire de la pitié - moins à la fin tout de même, je ne peux me demander comment les choses se seraient dérouler si.... - et même chose pour Mikey qui ne devrait pas avoir à gérer tout cela.
J'ai été plutôt déçue de ce roman. J'ai eu beaucoup de mal à m'impliquer dans l'histoire, il m'a fallu environ la moitié du roman. Le style ne m'a pas séduite, et les deux familles ont mis beaucoup de temps à m'introduire dans leur monde et à me donner envie d'en savoir plus. Les personnages secondaires ne m'ont fait ni chaud ni froid (les seuls qui ne sont pas secondaires étant Mikey et Ellie).
Je me dis que lorsqu'on lit se livre pour la romance uniquement, on peut être émue par la rencontre des deux jeunes gens, les retournements de situations, et les écueils qui vont se dresser sur leur route. Pour la romance seulement, peut-être qu'il n'est pas mal - je ne la jugerai pas n'aimant pas spécialement ce genre - néanmoins pour ce qui est de l'histoire autour il n'y a rien. Ca passe trop souvent au second plan et du coup - moi qui m'intéressait à ce procès - je me sens frustrée. Même la fin ne nous donne pas le fin mot de l'histoire : excepté des chiffres passablement effrayant sur les réussites des procès pour viol en Angleterre.
Voilà, donc finalement je ne mettrai pas une très bonne note à ce livre, mais je serai curieuse de savoir ce que vous vous y avez trouvé.


Toi contre Moi
Jenny Downham
Plon
397 pages
17€

1 commentaire:

  1. hum hum... je crois que je vais faire l'impasse sur ce livre

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...