mardi 31 mai 2011

Sanctuaire T.1 : Cap sur l’armageddon - David Weber

 cap sur l'armagedon sanctuaire 1 david weber bragelonne sf

 Un an après la sortie du tome 1…le 2 est prévu pour la fin du mois

Présentation de l'éditeur

La Flotte de la Fédération terrienne s'est battue avec l'énergie du désespoir mais les impitoyables Gbabas ont anéanti toutes les colonies extrasolaires de l'espèce humaine. La Terre elle-même est condamnée à mourir. L'humanité se résout alors à tenter un dernier coup de dés : l'opération Arche. Une expédition chargée de bâtir une nouvelle civilisation sur une planète si lointaine que même les Gbabas ne la retrouveront jamais, et sans l'infrastructure technologique dont les émissions risqueraient d'en trahir l'emplacement. Pour s'en assurer, les dirigeants fanatiques de la mission ont utilisé des techniques de conditionnement cérébral afin de créer une fausse religion, sauvagement répressive, interdisant à tout jamais l'idée même d'innovation. Toutefois, les partisans de la liberté ont confié à l'une des leurs, Nimue Alban, le soin de se battre pour la dignité humaine. Ils lui ont offert une base secrète hautement sophistiquée et un corps artificiel hébergeant ses souvenirs, ses émotions, ses espoirs et ses rêves…




Détails sur le produit
  • Broché: 666 pages
  • Editeur : Bragelonne (18 février 2010)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 235294371X
  • ISBN-13: 978-2352943716
Avis :

Le début commence un peu comme Star Trek. La Fédération humaine s’étend dans l’espace. Vaisseaux interstellaires et termes techniques en pagaille.

Là-dessus arrive une race extra-terrestre qui est très méchante pas belle. Ils détruisent tout et tout le monde sur le passage, refusant même de parlementer. Si les observations incomplètes de la race humaine ont révélées que cela faisait plus de deux millénaires qu’ils ne s’étaient pas développés technologiquement parlant, leur supériorité tant numérique que technologique est toujours écrasante.

Comprenant qu’ils sont sur le point de perdre la guerre, les humains décident de lancer un plan de sauvetage de la dernière chance. Ils vont se battre, quitte à devoir se sacrifier, pour permettre à des humains de survivre en s’implantant sur une planète éloignée.

Le stratagème réussit, et les membres d’équipages des vaisseaux atteignent une planète, baptisée Sanctuaire, pour mettre à exécution les dernières phases du plan.

Tandis que les membres d’équipages subissaient des traitements pour rester en bonne santé et prolongé leur vie, les membres de la race humaine sélectionnés pour préserver l’espèce ont été plongé en stase. Cependant, durant leur stase, des membres peu scrupuleux des équipages, Langhorne et Bédard, leur ont fait un patient lavage de cerveau. A la base, l’idée de faire entrer dans leurs mœurs qu’un certain niveau de technologie pour ne pas attirer leurs ennemis mortels, était bonne, et partait d’une bonne intention. Mais le projet n’a pas résisté à leur égo démesuré. Ils se sont fait passé pour des Archanges, messagers du Dieu, pour les guider sur Sanctuaire. Mettant ainsi en place toute une religion passée sur leur adoration. Lorsque d’autres membres de l’équipage se sont rebellés, et une guerre eut lieu entre les deux factions. Les « Technophiles » perdirent, non sans emporter une partit des effectifs du camp adverse avec eux, et leurs noms devinrent synonyme de mal, un peu comme Satan, le diable et autres sur Terre.

Près de sept siècles après cet affrontement, un androïde se réveille. Un enregistrement holographique lui apprend qu’il est l’équivalent robotique de l’une des plus fidèles amie et partisane du partit Technophile : Nimue Alban. Après la guerre qui les a tous si ébranlés, tandis que Langhorn continuait à monter les hommes contre les rebelles, ces derniers ont tous misé sur leur dernière chance : l’androïde de Nimue. Ce dernier possède la plupart des souvenirs de la jeune femme, et l’enregistrement la met courant des derniers développements de l’affaire. Puis, à l’aide de tout le matériel que les rebelles ont réussit à lui mettre à disposition caché, la version robotique de la jeune femme entreprend de se mettre au courant de ce qui se passe sur Sanctuaire, en dissimulant des mouchards minuscules près des lieux et personnes stratégiques. L'Intelligence Artificielle cachée dans le dépôt l’aide à faire le tri des informations.

Ainsi, elle ( ?) apprend que le monde de Sanctuaire est devenu comme la Terre. Un nid d’intrigues politiques et religieuses, ou la majorité du Clergé, particulièrement ceux hauts placés, pensent plus à leurs intérêts terriens, à leurs richesses et leur confort, qu’au salut de leurs ouailles. Malheureusement, ils disposent de plus de ressources tant au niveau du trésor, que des Terres ou de l’influence, que les rois de Sanctuaire. Mais un pays semble plus…éloigné de la doctrine. Bien que religieux et dévoué au Dieu, le Roi de Charis est plus enclin à encourager l’évolution et le changement que les autres. Et surtout ils refusent de se voiler la face sur les ambitions du haut clergé. Son pays et trop riche et donc trop influent pour la tranquillité de ces messieurs.

C’est ce pays que l’androïde, qui se travestit en homme et se rebaptise Merlin, décide d’aider. Il commence par sauver le prince héritier d’une embuscade et se rend vite indispensable tout en gagnant la confiance de la famille royale. Il aide le chef du contre espionnage du royaume en l’aidant à identifier les espions étrangers et à démanteler les réseaux, soi disant sur la foi de « visions », alors qu’il s’aide des mouchards qu’il a disséminé sur la planète. Puis il aide les comtes/ ???, du moins certains seigneurs du pays, ceux plus enclins à l’évolution et l’innovation, en leur soufflant de nouvelles utilisations des techniques existantes pour améliorer la navigation, la construction navale, le tissage et autre.

Merlin présent une guerre, qui risque d’impliquer autant les royaumes que l’église, et veut que Charis soit le mieux préparé possible.

Toute la seconde moitié du livre consiste en une description des préparatifs d’amélioration des navires (avec force termes nautiques) et des enjeux (politiques/religieux/économiques/diplomatiques) de ce qu’il se passe, de la guerre.

Puis on arrive aux affrontements eux même vers la fin. Descriptions détaillées (trop ?) d’affrontements. Dégâts, pertes humaines etc.
Bon…dans l’ensemble ce n’est pas de la SF. Ok, on a un androïde qui a de chouettes petits gadgets, mais sinon ça se passe sur une planète sans technologie alors bon.Pour les amateurs de complots politiques, d’intrigues et de combats navals. Pas mauvais, mais plutôt pour les amateurs du genre.

PS : dommage, tous les noms se ressemblent ! Au point que l’auteur à rajouter plusieurs pages à la fin pour qu’on sache qui est qui

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...