dimanche 29 mai 2011

Anita Blake 6 : Mortelle Séduction - Laurell K. Hamilton



Quatrième de Couverture :
A ma gauche, Richard. Le mec le plus adorable du monde : brun aux yeux chocolat, prof de sciences. Seul problème : une fois par mois, il se couvre de poils et hurle à la lune. A ma droite, Jean-Claude. Le mec le plus horripilant du monde : un regard bleu marine hypnotique, et un magnétisme sexuel démentiel. Seul problème : il a plus de deux siècles. Face à moi, un immortel atteint par une mystérieuse maladie qui le liquéfie sur pattes. Et quelque part derrière moi, un assassin à qui un commanditaire inconnu a promis un demi-million de dollars s'il réussissait à m'abattre dans les vingt-quatre heures. Que dit la sagesse populaire déjà ? ” Il vaut mieux être seule que… “

Avis :
Un des meilleurs tomes de la série, et un des plus apprécié par les fans !
Déjà elle se retrouve à sortir avec Richard et Jean-Claude à tour de rôle pour leur laisser une chance à tous les deux de se frayer un chemin vers son cœur. Voilà qu'en plus Edward la prévient que quelqu'un a mis un sacré contrat sur sa tête ! Quand par dessus le marché, Richard a des problèmes avec la meute, on se dit que la vie n'est pas de tout repos quand ses petits-copains sont aussi sexy que dangereux…
On aime le débat intérieur d'Anita qui reconnait ses qualités à Jean-Claude mais à peur de le laisser entrer plus avant dans sa vie. La présence d'Edward, toujours aussi froid et mortel, qui vient lui servir de garde du corps est délectable. Quant au problème de la meute…la politique lycanthrope est intéressante, ce qui est plus agaçant c'est le comportement de Richard : à force de vouloir jouer le boy-scout même ceux qui croient en lui en ont marre !
Et avec Raina et Marcus qui le poussent dans ses retranchements, ça va saigner ! Bien sur Gabriel, le pervers et sadique léopard, sera de la partie et ne rêve que de prendre Anita, morte ou vive !
Si le personnage de Richard a le don de nous passer par dessus la tête, Jean-Claude se démarque nettement. Mais il faut avouer que côté loups, c'est clairement Raina qui détache son épingle du jeu. Elle est sadique, manipulatrice, mais au combien rusée et intelligente !
On regrette un peu que le côté de la “maladie” du vampire en visite à Saint-Louis soit finalement si peu exploité, même si elle permet un final assez surprenant, bien qu'une nouvelle fois bien trop rapide.
Bref, du sexe, du sang et de l'action…sans oublié les cœurs brisés…Vous y trouverez votre bonheur !
La couverture UK : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...