mardi 27 juin 2017

Rebecca Kean T.6 : Origines - Cassandra O'Donnell



Quatrième de Couverture :
"Une bande d'illuminés et de créatures magiques fanatiques ont discrètement envahi mon territoire, ma meilleure amie est tombée enceinte (on ne sait comment) de son amant muteur, ma fille est en train de se transformer en "ange de la mort" et je m’apprête à entamer l'un des voyages les plus terrifiants de ma vie.... pas de doute : cette fois, j'ai vraiment besoin de vacances."
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Voici un tome que l'on a attendu trois ans. C'est long comme attente, d'autant plus que ce tome était sensé être le dernier... mais ne l'est plus ! On aura finalement un tome 7 avec un tome sur Leonora avant...
C'est dommage car cela donne l'impression de vouloir exploiter un filon plutôt que d'avoir encore des choses à raconter. Hypothèses erronées ou non, l'auteur a publié un grand nombres de travaux entre le tome 5 et ce tome 6. Résultat, on a la sensation que ce tome a été bâclé et a bénéficié de moins d'investissement (ce serait-ce qu'en terme de relecture au vu des coquilles).

Beaucoup de choses sont mélangées ici, même trop, car presque aucune n'est réellement terminée. L'auteur a peut-être été ambitieuse de vouloir traiter autant d'idée à la fois sans en aboutir totalement aucune. De plus, celle qui est "conclut" est relativement prévisible. Dès les premières apparitions de fanatiques j'avais compris. Il est étrange que personne au Directum n'est vu cela.
Mais bon, pour compenser (?) toutes ces pistes, certains personnages sont absents ou presque : les loups. Derek surtout...

Mais bon, entre nous, cette propension qu'ont les héroïnes de bit-lit à multiplier les conquêtes car elle sont *insérer l'adjectif de votre choix* m'agace profondément. A un moment c'est ridicule. Rebecca ne peut aller nul part sans que les mâles n'est envie d'elle, c'est lassant. Et là, c'est au tour de Leonora d'être au carrefour de toutes les attentions masculines et divines (vampires, puis sorcières, puis chaman, puis...). C'est trop. Beth était un peu différente, mais risque de suivre le même chemin.

En revanche, on va plus voir les Vikaris, et c'est vraiment bienvenue. On voit la "famille" de Rebecca et on les comprend un peu mieux. Ça change et c'est agréable. D'autant plus avec ce qu'il s'est passé dans le tome 5 (que je vous encourage vivement à relire avant de commencer ce tome 6).
Ces fanatiques apportent à la fois de la force de frappe, un nouveau pion politique mais aussi une forme d'humour pince-sans-rire surprenant.
Elles semblent parfois sous-exploitées au regard de leur "réputation" mais ce tome entier donne une impression de "mise en place", comme si le grand final était encore à venir.

Affaire à suivre donc.


Infos :
Autres Tomes :

2 commentaires:

  1. Merci, merci ! que c'est rafraichissant de voir quelqu'un d'accord avec moi (je me sentais seule ^^) : les multi-conquêtes de Rebecca et de Leonora maintenant sontplus qu'agaçantes !!
    Pour le reste je suis d'accord également : on voit tout arriver à des kms. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté "sexe" on le retrouve de plus en plus dans les séries et c'est vrai que c'est lassant. Un peu de romance, oui pourquoi pas, mais à un moment il faut un peu se calmer :(

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...