mercredi 9 novembre 2016

Les aventures improbables de Julie Dumont - Cassandra O'Donnell


Quatrième de Couverture :
« Il y a des filles qui n’ont pas de bol. Celles qui ont tiré les mauvaises cartes dès le début. Celles-là, on n’a ni envie de les engueuler ni de leur tirer dessus. Puis il y a celles qui prennent les mauvaises décisions quoi qu’il arrive. Bref, les filles à emmerdes. J’appartiens clairement à la deuxième catégorie. Oh, je ne m’en glorifie pas. C’est un état de fait. J’attire les catastrophes. Quoique je dise ou quoique je fasse, il y a toujours un couac. Celui du jour est sans nul doute de m’être portée au secours d’un type qu’on venait de balancer nonchalamment dans un fossé. Parce qu’une chose est sûre, si j’avais su dans quoi je mettais les pieds en ramassant ce porte-poisse, j’aurais tourné les talons et poursuivi ma route sans me retourner. Mais, la curiosité est un vilain défaut et, dans le petit bourg de province normand où j’ai grandi, les secrets et les drames prolifèrent aussi vite que la gastro et les cancans rattrapent toujours les coupables… »
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Voici un roman français à la "Stéphanie Plum"...et le deuxième de ce type que je lis cette année après "Tout est sous contrôle" de Sophie Henrionnet.
Je dois avouer, que j'ai un avis assez semblable pour ces deux romans... avec une légère préférence pour le S.H.

Dans le roman de Cassandra O'Donnell, nous suivons Julie Dumont, une jeune femme de la campagne normande, montée à Paris pour devenir journaliste. Comme beaucoup de jeunes, elle subit plusieurs désillusions : elle se retrouve à écrire des articles loin de son choix de prédilection, n'a presque pas d'argent de côté et vis chez sa cousine. De plus, côté vie amoureuse, c'est la traversée du désert. Jusqu'au matin où elle se réveille au côté d'un inconnu, très sexy et surtout très nu !

A partir de là, tout se détraque. Elle rentre chez ses parents pour un simple week-end, et elle croise un journaliste tabassé, des morts et les cancans de chez elle. Si elle rajoute son mystérieux inconnu qui se révèle être un flic et que sa mère prend pour le gendre idéal, c'est le ponpon ! (je n'ai pas résisté, petit clin d'oeil à une entreprise de cidre locale...chez moi à côté de Rouen ^^).

L'histoire est sympathique bien que les fans de Stéphanie Plum ne soit pas perdus : on sent l'influence (à tort ou à raison, ce n'est pas la question ici). Je pense que c'est un roman à réserver pour ceux qui ne connaissent pas l'héroïne américaine afin de pouvoir apprécier plus justement ces histoires. De mon côté, j'ai été trop influencée par mes expériences de lecture pour trouver le roman original ou rafraichissant. Malgré tout, je reconnais qu'il y a un petit plaisir à lire cette histoire rocambolesque.

Une chose qui m'a gênée et qui en revanche n'a rien à voir avec une quelconque influence passée, est le style, le ton du livre. Je n'ai pas tellement aimé ce style d'écriture. J'ai trouvé le style très nerveux, un peu trop tout : trop rapide, trop exagéré, à trop tirer sur la corde de l'humour.
Je resterai sur la série "Rebecca Kean" qui m'aura bien plus convaincue.

Infos :

2 commentaires:

  1. Ah mince ! Perso je l'ai beaucoup apprécié (après c'est vrai que j'ai moins d'expérience des Stéphanie Plum ou autre dans le même genre). Je me suis bien marrée justement et j'ai trouvé le style nerveux assez entraînant. Bon ça ne vaudra jamais un Rebecca Kean, mais je lirai un autre opus des aventures de Julie Dumont avec plaisir. C'est typiquement le genre de truc que je lis pour me vider la tête ou au soleil à la plage/piscine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surement à trop en lire que je deviens critique.
      Mais là j'ai vraiment eu l'impression d'un auteur qui en fait des tonnes pour nous faire rire.

      Supprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...