lundi 25 juillet 2016

Haut-Royaume - Les Sept Cités T.3 : La Basilique d'Ombre - Pierre Pevel


Quatrième de Couverture :
La mort a frappé et Iryän Shaän ne désire plus qu’une chose : se venger.

Aveuglé par la colère, il va combattre des factions puissantes dont certaines s’affrontent en secret depuis des siècles, quand les Dragons Divins régnaient sur le monde.
Mais rien n’arrêtera Iryän : ni homme, ni drac, ni prince-dragon.

Quitte à tout perdre, y compris la vie...
Note :
♣♣♣
Avis :
Voici donc la deuxième partie du récit entamé au tome précédent. Un tome bien différent des autres, plus sombres, plus sanglant, plus meurtrier.

L'auteur se permet des décisions drastiques dans ce tome qui secoueront le coeur des lecteurs : c'est qu'on s'attache à cette cité et à ses crapules.

Iryän se laisse consumer par sa vengeance et devient insupportable. Il devient comme possédé, prêt à tout risquer afin de punir ceux qu'il tient pour responsable. Mais il n'est pas au bout de ses malheurs. Par son comportement d'abord et par les circonstances. Une fois de plus, il est un jouet aux mains de joueurs puissants et indifférents.

Les choses se précipitent ici, tout ce qui a été mis en place dans le tome précédent prend lentement une signification. Toutefois, je regrette l'absence de Yarn, le prefet de Nuit, et du Valmirien. Ce dernier aura cristallisé beaucoup d'attention pour disparaître bien vite, cela me frustre un peu.

Ce tome est le dernier de la trilogie, par conséquent on comprend que l'auteur n'a pas l'intention d'aller plus loin dans cette direction. Or la fin est bien trop brutale. Elle laisse beaucoup de choses en suspens, beaucoup de questions qui ne trouvent pas de réponses. On laisse Iryän sur un bateau au milieu d'une action, c'est plutôt étrange.

Je ne sais pas trop quoi pensé de la fin de cette série. La trilogie dans son ensemble était plaisante. J'ai aimé l'écriture, l'univers, les personnages. Mais si je prend les tomes 2 et 3 - qui pour moi de toute façon ne sont que les parties I et II d'une même histoires - j'ai un soucis de rythme. On a d'abord un récit qui va lentement afin de brouiller les pistes, mêlant plusieurs complots, a une fin précipitée de vengeance. Tout s'accélère au point qu'on en est étourdi. Quitte à étaler sur deux romans, j'aurai préféré une histoire plus coulée, ou du moins avec une différence de vitesse narrative moins marquée.

Mais bon, cela ne m'empêche pas d'avoir apprécié ma lecture dans son ensemble !

Infos :
Autres Tomes :
Autres Avis :

Challenge(s) :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...