mardi 31 mai 2016

Hard Ink T.1 : De plus en plus mâle - Laura Kaye


Quatrième de Couverture :
À l’encre du passé…

Après avoir quitté l’armée, Nicholas Rixey a investi dans le salon de tatouage de son cadet, Hard Ink. Un jour, la fille de son ancien commandant, Becca Merritt, vient lui demander de l’aide, car le frère de la jeune femme a disparu. Loyal et irrésistiblement attiré par elle, il accepte de la secourir. Mais Becca se retrouve aux prises avec des secrets concernant sa famille qu’elle n’avait jamais soupçonnés jusque-là et seul Nick est à même de pouvoir la protéger. Tout comme elle est la seule à pouvoir le guérir de ses maux invisibles. Encore faut-il qu’il le désire…
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :
Voici une romance comme on en voit pas mal passer ces derniers temps. Elle reprend tous les éléments qui marchent et la mayonnaise prend assez bien.
On dirait un mélange de KGI, Marked Men et Ghostwalkers. Pas si mal !

Côté histoire c'est relativement simple. D'un côté on a un ancien groupe de militaire qui ont du accepter un deal avec l'armée : ils n'allaient pas en prison, mais leurs dossiers sont tâchés. Aujourd'hui, Nick vit avec son frère au dessus du salon de tatouage de ce dernier.
Becca est la fille de l'ancien commandant de l'unité, celui qui les a tous trahit... Mais quand elle vient demander de l'aide à Nick pour retrouver son frère disparu, ce dernier se sent obligé de l'aider, jusqu'à ce que l'attirance (évidement) s'en mêle.

L'histoire n'est pas désagréable, mais on pourrait regretter qu'à la fin du roman on n'ait pas toutes les réponses. C'était prévisible en cours de lecture, mais pas agréable pour autant. Certes l'auteur résout la problématique du frère de Becca, mais pas celle des militaires, surement pour donner un fil rouge aux prochains romans qui, je n'en doute pas, porteront sur les autres militaires et le(s) petit(s) frère(s).

La romance est assez classique et si elle est plaisante, elle ne fait pas spécialement sauter au plafond non plus. C'est bien écrit, les scènes érotiques également, et on s'intéresse aux personnages. Même si j'aurai aimé plus voir le groupe ensemble.
Bref une nouvelle série sans grande surprise peut-être, mais qui n'en reste pas moins honnête et sympa à suivre.

English Review :
When I read this book I can stop to think other books... KGI, GhostWalkers and Marked Men are the same type.
Not a bad thing, but this one can be all new. Readers know the plot and major events. However, it was a cool story. Even if I know a great part of turn of events, I take pleasure with this book.
The characters are interesting, even if I want slap Nick more than once. Becca is a great woman who can take care of herself and have great loyalty. She needs help but she's not weak.
The group dynamic is great even if I must prefer... I don't know, more. More defense, or more time, or more friendship. The group is great, as I said, but not so present in the action. Sad but I understand. 
The plot is cool, but I regret them at the end, we don't have answers. I'm afraid it will be a (too) long series. 
Admittedly, we know the end of the brother's story, but not the main plot. We will see in the other books, but I hope the author will make major evolutions. 
The sex is present, a lot, but it's ok. A classic romance, not very original, but okay nonetheless.
Anyway, a cool new serie, not particularly original, good-writing or other way, but a good cool off.
Infos :
Autres Couvertures : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...