lundi 17 décembre 2012

N.I.X. - Lydie Blaizot

Quatrième de couverture :
Deborah Alexander, étudiante en arts plastiques, Cole Brukenmeyer, professeur de sciences à l’université d’Howard et Nicholaï Radovski, propriétaire d’un bar branché de Washington, n’ont a priori rien en commun. Leur destin bascule le jour où un accident de la circulation les réunit : à l’hôpital, les médecins découvrent qu’ils sont des Pronix, des humains créés par un scientifique désireux de démontrer au monde entier son génie. De simples citoyens, ils deviennent des parias de la société. Ils décident alors d’unir leurs forces pour fuir ensemble et retrouver leur créateur afin qu’il les aide. Poursuivis sans relâche, leurs chances de réussite semblent bien minces… d’ailleurs, leur ennemi est-il vraiment celui qu’ils croient ? Et au milieu de toute cette confusion, qui est ce mystérieux Buffer, joueur de golf invétéré et franchement timbré, qui ira jusqu’à les kidnapper afin de les ramener à Washington ?
Note :
♣♣♣
Avis :

Je ne pouvais pas ne pas lire ce livre : je sais que l'auteur ne m'a jamais déçue, que la couverture était à tomber et que bon "N.I.X." quoi ! N.I.X. est une concaténation pour désigner des systèmes créés par un savant plus que brillant. Dans un monde où les robots sont devenus un quotidien pour la population humaine, un homme richissime a commandé des joueurs de foot indestructibles...Mais cela a posé nombre de soucis et ses créations ont été écartés de la population. Seulement les autorités se sont alors rendues compte que le savant avait créé d'autres humains améliorés, d'autres proNix.

Peu après on suit Deborah, étudiante en arts qui ne rêve que d'une chose : faire des études d'informatique. Seulement ses parents refusent obstinément, elle se réfugie alors chez son ami Cole, un professeur de sciences. Alors qu'il la ramène chez elle, ils sont victimes d'un accident de voiture impliquant Nicholaï, un patron de bar d'origine russe. Mais une fois à l’hôpital  ils réalisent que la réalité leur cache bien des choses. Commencent alors une fuite éperdue pour découvrir qui ils sont et ce qu'on leur veut. Mais au final, il pourrait y avoir plus de surprises qu'on ne le pense.

Bien écrite, avec un style fluide accessible à tous les publics. L'histoire est sympathique, et présente l'originalité d'offrir une fin satisfaisante. Je l'ai personnellement trouvée un peu facile mais elle offre néanmoins une fin complète.

En bref, c'est une bonne histoire, très bien écrite et agréable que je conseille avec plaisir.

Infos :

1 commentaire:

  1. Merci pour cette chronique !

    Juste un petit détail : les héros ne sont pas des robots, mais des humains améliorés appelés Pronix. ;)

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...