mercredi 1 février 2012

Ephemera T.1 : Sebastian - Anne Bishop (VO)

Quatrième de Couverture
Long ago, Ephemera was split into a dizzying number of magical lands-connected only by bridges that may take you where you truly belong, rather than where you had intended to go. In one such land, where night reigns and demons dwell, the half-incubus Sebastian revels in dark delights. But in dreams she calls to him: a woman who wants only to be safe and loved-a woman he hungers for while knowing he may destroy her.And an even more devastating destiny awaits him, for an ancient evil is stirring-and Sebastian's realm may be the first to fall.
Note : 
♣♣♣♣♣♣
Avis : 
Ça ne va pas être facile à écrire ça non plus ! 
Bon commençons par les mauvaises nouvelles, ce roman n'est pas prêt d'être traduit en France. Sinon, l'auteur est celle des Joyaux Noirs chez Bragelonne ainsi que de L'Anneau Invisible, toujours chez Bragelonne, et dans le même monde que les Joyaux. 
Pour Sebastian, rien à voir. 

En effet si le style de l'auteur est bel et bien là, le monde est résolumment différent. De plus, là ou la Trilogie des Joyaux Noirs est plutôt noire, voir cruelle (je l'ai adorée hein, pas de malentendu), cette série n'est jamais vraiment sombre. C'est plutôt le partit pris de dire "même dans l'obscurité il y a de la bonté". 
Ce roman, ressemble plus à de la romance paranormale que les autres. Car même si la romance n'est pas réellement mise en avant, elle a un rôle important à jouer dans les événements du roman, donc je le classe en romance, na !

Pour ce qui est du monde, pensez à un puzzle. Et pour passer d'une pièce à l'autre il faut des "ponts" magiques. Des femmes avec des pouvoirs spécifiques sont chargées de les gérer, indépendamment de leur degré de "noirceur".

Glorianna Belladonna est la plus puissante de toute ces femmes. Mais elle a accepté et compris que la noirceur est essentielle à l'équilibre du monde, et tout le monde veut la capturer. Heureusement, elle peut compter sur sa famille, car même les habitants de ses territoires ont un peu peur d'elle. 

Sebastiant est un incube, qui se nourrit exclusivement à travers les rêves. Soutient de Belladonna, son cousin, il aura un rôle important à jouer. Il est le fils de l'un des hommes qui veut capturer Belladonna, mais il dispose également de grand pouvoirs, dont il devra apprendre à user avec jugement.

Vous le devinez, une guerre va éclater, et les gens vont révéler leurs vraies natures. Belladonna devra être l'émissaire du Bien et compter sur toute sa puissance et ses alliés pour tenter de gagner des batailles. 

Un style très plaisant, presque poétique. Mais tout comme pour la Trilogie des Joyaux Noirs, l'auteur n'explique rien. Il faut avancer dans l'histoire, pour grappiller des indices et mieux comprendre les choses. C'est ce qui a un peu déçue dans sa première trilogie et ça se retrouve ici, à un niveau moindre. Donc prenez garde si vous décidez de lire le livre. 

En tout cas, moi je me suis laissée embarquer par cette histoire, sans effort. Si la romance m'a moins passionnée que le reste, j'ai aimé l'originalité du monde, et la façon dont l'auteur l'utilise. 
En revanche, j'ignore si j'aurai un jour l'opportunité de voir la suite...heureusement que le tome 1 donne une impression de fin !


Infos : 
  • Sebastian
  • Ephemera 1
  • Anne Bishop (auteur des Joyaux Noirs)
  • ROC (VO)
  • mars 2007
  • 464 pages
  • pas de parutions prévue en France


Couvertures




Challenge(s) : 


2 commentaires:

  1. C'est marrant l'une des couvertures VO est la même que pour celle de L'anneau invisible en France !

    RépondreSupprimer
  2. C'est d'ailleurs pour ça que je l'ai mise, et que j'ai précisé que Sebastian n'aurait pas de traduction lui ;)

    RépondreSupprimer

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...