samedi 30 juillet 2011

Dreg City T.1 : Three Days to Dead - Kelly Meding (VO)

Quatrième de Couverture :
They’ll never see her coming. . . .

When Evangeline Stone wakes up naked and bruised on a cold slab at the morgue—in a stranger’s body, with no memory of who she is and how she got there—her troubles are only just beginning. Before that night she and the two other members of her Triad were the city’s star bounty hunters, mercilessly cleansing the city of the murderous creatures living in the shadows, from vampires to shape-shifters to trolls. Then something terrible happened that not only cost all three of them their lives but also convinced the city’s other Hunters that Evy was a traitor—and she can’t even remember what it was.

Now she’s a fugitive, piecing together her memory, trying to deal some serious justice—and discovering that she has only three days to solve her own murder before the reincarnation spell wears off. Because in three days Evy will die again—but this time there’s no second chance. . . .
Avis :
C'est l'histoire d'une jeune femme qui est morte. 

Evangeline Stone était membre d'une Triade, un des outils qu'utilisent ceux qui gardent la ville sûre. Cette organisation très mystérieuse empêche les créatures surnaturelles de faire n'importe quoi. Les Triades sont - comme le nom l'indique - des groupes de trois personnes, sous la seule autorité d'un maitre (pas de le bon terme mais je n'ai pas de traduction) et ses maitres  réfèrent eux-même à une autre autorité etc. 
Bref un jour Evangeline se réveille à la morgue, quelques instant avant d'être autopsiée, et dans le corps de quelqu'un d'autre. 

Commence alors une course-poursuite effrénée pour tenter de recouvrer sa mémoire perdue et arranger les choses qui commencent à s'emballer avant la fin du compte-à-rebours : elle n'a que trois jours avant de mourir à nouveau, et cette fois définitivement. 

Je l'avoue j'ai choisi ce livre pour la couverture, mais une fois que j'ai saisi de quoi ça allait parler j'ai plutôt été emballée par le concept. Certes il faut s'habituer à un nouveau monde - et Evy ne nous donne pas trop d'information (elle est narratrice) - mais c'était plutôt fun. 

Malheureusement il y a de grosses maladresses. La romance, l'action, certains personnages, le déroulement...Certaines choses m'ont fait tiquer.
Wyatt, son supérieur direct, se pique d'être amoureux d'elle, et va plutôt pas mal compliquer l'histoire. Sauf que pas un instant on ne croit à leur histoire (et pour être franche Evy non plus). Du coup ça sonne un peu creux tout du long. 
Ensuite Alex, le colocataire, me pose problème : mais à quoi sert-il ? Quel était l'intérêt pour l'auteur de lui accorder cette place dans l'histoire, et surtout pourquoi Evy se tourne vers lui ?
Personnellement, et je suis moins entrainée/paranoïaque qu'elle, je ne serai jamais retournée à l'appartement !

Enfin ce qui m'énerve ce sont les bonds dans le scénario. On suit trop de choses en même temps (retrouver la mémoire, comprendre ce qu'il se passe, récupérer telle ou telle personne, échapper aux tueurs, etc.). Du coup parfois on perd le fil et c'est dommage. L'auteur aurait du moins se disperser, quitte à avoir moins de pages au final.
Et enfin, Wyatt passe le plus clair de son temps à se plaindre, à gémir et à se morfondre et - outre que ça énerve le lecteur - ça ne colle pas du tout avec l'image du mec prompt à la colère et maitre d'une Triade. Mais alors pas du tout. 

En gros c'est de la manipulation du début à la fin, et lui va culpabiliser lonnnnnngtemps. 

Bon qu'on ne se méprenne pas, j'ai passé un très bon moment. Il y avait de l'idée et du potentiel, et la fin ouvre pas mal de perspectives mais néanmoins j'espère que l'auteur aura travaillé ces quelques points. 

Couvertures des tomes 2 - 3et 4 : 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...