vendredi 27 mai 2011

La Grande Guerre des Dieux - Les Chants de la Mallorée - Eddings

LES CHANTS DE LA MALLOREE
by David Eddings
TOME 1 : Les Gardiens du Ponant
Présentation de l'éditeur :
Voici venus les temps où les peuples respirent. Torak est mort, le dieu-dragon, l'Enfant des Ténèbres, et ma menace cosmique paraît conjurée. Tout est calme en tous lieux dans les royaumes du Ponant. Pourtant la Prophétie des Ténèbres est bien gravée dans les mémoires : une parole, ça ne peut pas mourir. Et le vieux Gorim, dans sa grotte, entend gémir et gronder la terre : une pierre maléfique s'est réveillée à l'autre bout du monde.
Le culte de l'Ours aurait-il encore, contre toute attente, des adeptes secrets ? Ca et là, on complote, on assassine, on repère les enfants marqués par le destin. Déjà la guerre s'allume dans les Etats du Sud. Puis une nuit, la Voix parle à Garion. Qu'est-ce que la Sardion, la pierre tombée du ciel dont le nom fait frémir les Ulgos ? Où est ” l'Endroit qui n'est plus ” ? Faut-il combattre encore les Ténèbres vaincues ? Bien, les Gardiens du Ponant vont reprendre du service…

Synopsis :
Le Dieu-Dragon des Angaraks, Kal Torak, est mort, abattu par Belgarion, Roi des rois du Ponant. Le cours des évènements a repris sa marche normale, il n'est plus divisé comme il l'a été autrefois. Les anciens compagnons de Garion sont repartis vaquer à leurs occupations, dans les toutes les cours des royaumes, tandis que Belgarath le Sorcier et Polgara sa fille veillent sur leur famille.Et pourtant, tout ne semble pas encore terminé. Le vieux Gorim, prêtre de Ul, père des Dieux, des profondeurs de la montagne entend gémir la terre : une pierre maléfique, le Sardion, alter ego maléfique de l'Orbe d'Aldur, s'est réveillée à l'autre bout du monde.Et les intrigues reprennent vie. Au coeur de la forteresse de Riva frappent une fois de plus les ennemis de la Lumière. Il est temps pour les Gardiens du Ponant de reprendre du service.

Extrait :
“Contemplez, disait le passage crucial, la Pierre qui est au centre de la Lumière, car un jour elle s'embrasera d'une lueur sanglante, et ce jour-là je me ferai entendre à l'Enfant de Lumière et lui révèlerai le nom de l'Enfant des Ténèbres. Alors l'Enfant de Lumière prendra l'épée du Gardien et partira en quête de ce qui est caché. Longue sera sa quête, et par trois fois il la reprendra. Il saura qu'elle a commencé quand la lignée du Gardien sera revenue à la vie. Veillez sur le fils du Gardien, car il n'en aura pas d'autre. Prenez garde à lui, car s'il advenait que l'Enfant des Ténèbres s'en empare et l'emmène là où demeure le Mal, d'un choix aveugle dépendrait le sort du monde. Si l'on enlevait les descendant du Gardien, l'Eternel et le Bien-aimé mènerait la quête. Il trouverait dans les Mystères le chemin qui mène au repaire du Mal. Mais chaque Mystère ne recèle qu'une partie du chemin, et il lui faudrait les trouver tous, faute de quoi il partirait sur une fausse piste et les Ténèbres triompheraient. Qu'il se hâte donc vers le moment où prendra fin la triple quête, à l'Endroit qui n'est plus, où s'effectuera le choix.”


TOME 2 : Le Roi des Murgos


Présentation de l'éditeur :
Les gardiens du Ponant poursuivent leur quête folle de pays en pays pour retrouver le petit enfant de Garion, enlevé par la mystérieuse Zandramas. Elle l'a emmené à l'Endroit-qui-n'est-plus pour l'égorger devant la pierre maléfique ; le Dieu Noir renaîtra alors. Et le Père des dieux sait que tous ses efforts, depuis l'origine des âges, seront anéantis. Quand les Ténèbres viendront, un Grolim pourrait devenir grand-prêtre ; et le roi des Murgos se verrait bien en roi des rois. Le sort de l'univers va se décider pour des millénaires, mais où ? Le ravisseur a plusieurs mois d'avance sur Garion et ses compagnons, et la piste refroidit…

Synopsis :
La Prophétie retrouvée par Belgarath et révélée par Belgarion et l'Orbe disait vraie. Le prince héritier Geran, fils du roi et de la reine de Riva, a été enlevé par Zandramas. Celle-ci veut l'emmener à l'Endroit qui n'est plus, pour l'égorger devant le Sardion, la pierre maléfique. Ce sacrifice redonnerait vie à un nouveau Dieu, pour mener les Angaraks.
Quand les ténèbres viendront, le culte jeté à bas des Grolims pourra redevenir ce qu'il était, et le roi des Murgos se verrait bien roi des rois.
La course poursuite contre Zandramas ne fait que commencer pour Belgarion et ses compagnons, les Gardiens du Ponant, alors qu'ils ont plusieurs mois de retard. Une poursuite qui va vite les amener devant les frontières des territoires Angaraks.

Extrait
- Te resterait-il par miracle des pièces de plomb comme celles que tu avais cachées dans la tente des Murgos, la dernière fois que nous sommes passés par ici ? ajouta le petit Drasnien en regardant son ami.
- Hélas non. Je me suis rendu en Tolnedrie, il y a quelques mois, et j'ai cru plus prudent d'enterrer les dernières avant de passer la frontière.
- Que peut on faire avec des pièces de plomb ? dit Ce'Nedra, intriguée.
- Il faut dire, Majesté, que dorées comme elles sont, on dirait vraiment des couronnes tolnedraines, précisa Delvor.
- Quelle horreur ! hoqueta Ce'Nedra en blêmissant.
- Sa Majesté est tolnedraine, expliqua Silk en remarquant l'étonnement de Delvor, et la contrefaçon de monnaie est un crime pour les Tolnedrains. Ça doit venir de leur religion.

TOME 3 : Le Démon Majeur de Karanda

Présentation de l'éditeur :
La course bat son plein ; tout l'univers retient son souffle. Zandr'amas est en fuite et possède un moyen sûr d'imposer la domination des forces obscures ; encore lui faut-il échapper à ses poursuivants, les Gardiens du Ponant, régulièrement contrariés par des obstacles imprévus : cette fois, c'est l'empereur de Mallorée qui les fait prisonniers. Or, tout va mal en Mallorée. Urvon, le dernier disciple de Torak, est devenu fou : le Nouveau Dieu des Angaraks, c'est lui, il en est sûr. D'autres misent sur Nahaz, le Démon Majeur, qui, à la tête de ses sombres hordes, met le pays à feu et à sang ; des crânes humains badigeonnés de sang remplacent l'effigie de Torak au fronton des temples.Le temps presse. L'Enfant de Lumière et ses amis doivent coûte que coûte accomplir la Prophétie. Sinon, toutes sortes de gens vont chercher le Sardion et, ce qui triomphera, ce n'est même pas le mal, mais le chaos…

Synopsis :
Après une escale chez le roi des Murgos, c'est maintenant en Mallorée que sont arrêtés Belgarion et ses amis. Ils vont y faire la connaissance d'un personnage curieux : l'empereur Kal Zakath, loin d'être le fou sanguinaire auquel ils auraient pu s'attendre. Il veut faire de la Mallorée ce qu'est Riva pour le Ponant, un royaume souverain de tous les territoires angaraks. Et c'est avec une certaine curiosité qu'il accueille son alter ego, celui que tous appellent le Tueur de Dieu.
Mais la Mallorée est loin d'être stable. L'équilibre est plus que précaire avec Urvon, le dernier disciple de Torak, persuadé d'être ne nouveau dieu, et Nahaz, le Démon Majeur, qui avec ses hordes met le pays à feu et à sang. C'est le chaos qui pourrait triompher finalement.
Et pendant ce temps là, Zandramas est toujours en fuite…

Extrait :
- Et maintenant, j'appelle le Roi des Enfers ! Qu'il apparaisse ! hurla le vieux sorcier en levant son bâton crochu.Il émana de lui une prodigieuse vague d'énergie et les immenses rideaux de flammes qui voilaient le ciel semblèrent réellement obscurcir le ciel et substituer à sa lumière une lueur surnaturelle, une clarté d'un autre monde.D'au-delà des portes de feu surgit un terrible sifflement qui devint de plus en plus grave et se changea en rugissement. Les flammes s'écartèrent et un cône terrifiant, d'une noirceur absolue, apparut entre les deux piliers. La tornade se mit à tourner de plus en plus vite, passant du noir au blanc pur, le blanc de la glace. Cette immense masse blanche avança majestueusement sur le lac en le congelant sur son passage, tel un spectre de neige et de glace aux yeux vides et à la gueule béante. Le souffle de cette formidable apparition, haute de plusieurs centaines de pieds, envoya un véritable blizzard sur la foule, maintenant tremblante de crainte, massée devant l'autel.

TOME 4 : La Sorcière de Darshiva
Synopsis :
Belgarion et ses compagnons ont fini par quitter la Mallorée, où l'empereur Zakath les retenait. En arrivant en Melcénie, état on ne peut plus bureaucratique, ils doivent retrouver les Oracles Angaraks, apportant d'autres éléments pour la Prophétie, que Torak a tous fait détruire, sauf un. Dans le même temps, l'avance de Zandramas, commence à fondre, elle ne compte plus que trois jours d'avance sur ces poursuivants.Guidé par la Voix à l'intérieur de sa tête, tout comme Zandramas, Belgarion s'apprête à retrouver ce que son ancien frère de haine lui a laissé comme héritage.
Une révélation terrible, mais qui va le conforter dans sa quête : nul besoin de courir après son fils Geran dans le monde entier, où le chaos ne fait qu'empirer, avec des armées de démons qui s'affrontent. Il sait maintenant où tout devra finir.

Extrait :
“Sache, ô Belgarion, que nous sommes frères. Quand l'aversion qui nous dresse l'un contre l'autre ébranlerait un jour les cieux, nous demeurerions unis comme des frères par la terrible tâche qui pèse sur nous. Si tu prends connaissance de ma parole, c'est que tu auras été mon destructeur. Il me faut donc te charger d'une mission. Ce que j'annonce dans ces pages est une abomination. Point ne doit la laisser survenir. Anéantis le monde, anéantis l'univers s'il le faut, mais ne permets point à cette infamie de se produire. Tu tiens entre les mains le sort de tout ce qui est, de tout ce qui fut, de tout ce qui sera jamais. Salut à toi, ô mon frère de haine, et adieu. Nous nous sommes rencontrés, ou nous nous rencontrerons, dans la Cité de la Nuit Sans Fin, où notre conflit devait, de toute éternité, trouver son issue. Mais une tâche nous attend encore à l'Endroit-qui-n'est-plus. L'un de nous deux s'y rendra pour affronter l'ultime horreur. Si c'est toi, ne nous manque pas. Quand tout le reste échouerait, tu devrais ôter la vie de ton fils unique comme tu m'auras ravi la mienne.”

TOME 5 : La Sybille de Kell
Présentation de l'éditeur
Le jour est proche où cessera la Division qui est au cœur de la Création. Bientôt les forces de la Lumière et des Ténèbres se livreront leur ultime combat à l'Endroit-qui-n'est-plus. D'ici quelques mois à peine, quelques semaines peut-être, la Sibylle procédera au choix qui décidera du sort de tout ce qui est, de tout ce qui fut, de tout ce qui aura jamais été. Mais Garion et ses amis n'ont pas réussi à localiser ce lieu paradoxal. Et Zandramas s'efforce de tuer l'un d'eux pour vaincre par défaut. Lequel mourra, comme l'a prédit la Sibylle ? Qui Garion désignera-t-il pour lui succéder, ainsi que le lui demanda la Voix de la Prophétie? Et ce Nouveau Dieu des Angaraks, dont la venue est annoncée dans le Livre des Cieux, sera-t-il un dieu d'amour ou à l'instar de Torak, le Dieu-Dragon, un dieu de haine ? Tant de dramatiques questions se posent encore… Quand le champion du mal perd la partie, les épopées prennent fin. La Belgariade s'est terminée avec la mort de Torak. Oui, mais s'il venait à ressusciter? A cette question répond La Mallorée, deuxième volet d'un cycle immense qui est sans doute appelé à devenir la plus belle décalogie de toute l'histoire de la fantasy.

Synopsis :
L'ultime affrontement entre la Lumière et les Ténèbres pour faire cesser la Division aura bientôt lieu. Mais avant, il faut encore aux Gardiens du Ponant localiser l'Endroit-qui-n'est-plus, et compléter leu groupe hétéroclite par une invité de marque : Cyradis, la Sybille de Kell. C'est en effet elle qui aura à faire le Choix final, qui décidera du sort de tout ce qui est, tout ce qui fut, de tout ce qui aura jamais été.
De ce choix naîtra un nouveau Dieu pour les Angaraks, et Zandramas se verrait bien dans ce rôle.
Mais Garion et ses compagnons sont victime d'un nouveau contretemps dans leur quête, car celui qui pourrait leur donner l'information, le roi Oldorin, d'une lignée descendant des chevaliers Mimbraïques, ne le veut pas, et tous les prétextes sont bons pour les ralentir. Sa dernière lubie est tout simplement de leur faire affronter un dragon…

Extrait :
Mais Belgarath regardait le louveteau en ouvrant de grands yeux horrifiés.
- Oh, ne soit pas stupide, Vieux Loup, le gourmanda-t-elle. Tu sais que nous sommes l'un à l'autre pour l'éternité. Le petit était faible et malade, alors la meute a dû l'abandonner. J'ai pris soin de lui et voilà tout.
La Sybille de Kell eut alors un doux sourire.
- C'est la Femme-qui-Regarde, déclara-t-elle. Vous êtes désormais au complet. Sache encore, Vénérable Belgarath, qu'elle sera pour jamais à tes côtés, comme elle l'a toujours été. 

AVIS : 
Suite du cycle des chants de la belgariade, les chants de la Mallorée sont dans la même veines. Une fresques épiques, aux héros mythiques et courageux, au retournements de situations cruels où les ennemis peuvent devenir les meilleurs alliés. A lire sans tarder, une excellente série de fantasy, par un maître du genre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...