mercredi 17 avril 2013

Black Butler - vol. 1-2-3-4 - Yana Toboso

Quatrième de Couverture :
Sébastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d'une grande famille de la noblesse anglaise. En matière d'érudition, d'éducation, d'art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature... Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable... ?!
Ciel et Sebastian reçoivent la tante de Ciel : Madame Red, veuve du Comte Barnett, ainsi que son majordome Grell Sutcliff. C'est la fin de la saison mondaine et Londres est en émoi à cause de meurtres perpétrés par celui que l'on a déjà surnommé "Jack l'Éventreur". Plusieurs prostituées sont en effet massacrées dans d'horribles circonstances. Sebastian et Ciel soupçonnent le Vicomte de Druitt d'être le coupable et ils mettent au point un stratagème pour le piéger.
Sebastian est un majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d'une grande famille de la noblesse anglaise. Distingué et irréprochable, il cache sa véritable nature.
À Londres, Ciel Phantomhive et son fidèle majordome, Sebastian, enquêtent sur une affaire qui défraie la chronique et éclabousse la royauté: des bourgeois et des nobles revenant des Indes sont agressés les uns après les autres. En pleine mission, Ciel et Sebastian rencontrent un jeune Indien, Soma Asman Kadâr, qui affirme être de sang royal... Une rivalité en gants blancs va naître entre Sébastian et l'irréprochable majordome au service du prince !
Note : 
♣♣♣♣♣
Avis :
J'ai lu uniquement les 4 premiers volumes de la série et je dois avouée que c'est plutôt sympathique. Le dessin est agréable et les histoires mêlent les légendes urbaines à l'inventivité de l'auteur.
Le fil rouge de l'intrigue est très ténu et à la fin du quatrième tome on devine tout juste les intentions de l'auteur par rapport à ça série, je trouve ça dommage de ne pas avoir les enjeux après plusieurs volumes. 

Les personnages sont intéressants mais pas encore assez creusés à mon goût. Ciel est effacé par rapport à Sebastian, qui lui-même n'est pas trop approfondi, surement pour conserver son aura de mystère (bon heureusement, sur ces quatre volumes je sais ce qu'il est, du moins une idée assez précise).
Les employés de Ciel sont des caricatures qui servent à valoriser Sebastian et je trouve ça dommage. Peut être qu'ils seront plus exploités par la suite, en tout cas je l'espère.

Les intrigues que j'ai eu sont intéressantes, mais résolues assez rapidement. L'idée de les faire chevaucher sur deux tomes me donne surtout l'impression que ça fait vendre plus, plutôt que simplement accroître la tension "dramatique".
Ceci dit j'ai aimé cette revisite de l’Éventreur et l'idée du curry indien.

Dans l'ensemble c'est une série agréable et rapide à lire, mais peut-être justement trop rapide à lire par rapport à l'investissement que représente un volume.
Je ne possède pas la suite, et j'ignore si je l'achèterai un jour. Je peux les lire si j'arrive à les emprunter, mais j'avoue qu'investir de l'argent dedans me parait un peu dommage.

Infos :
Autres Avis :
  • voir Fiche Goodreads
Couvertures :
ras
Challenges :
ras

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Voir aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...